Home Lifestyle Société WTF: campagne de recrutement de sugar babies à l’ULB

WTF: campagne de recrutement de sugar babies à l’ULB

La rentrée, à l’ULB, c’est la période où les cercles folkloriques et de baptême font la chasse aux étudiants pour rejoindre leurs rangs. De quoi donner des idées à un site spécialisé dans les sugar daddies et leurs « babies », qui est venu recruter sur le parking de l’université.

Le principe des sugar babies: des filles plutôt mignonnes, toujours jeunes, et prêtes à tenir compagnie -et plus si affinités- à des hommes plus âgés en échange d’un train de vie plus qu’amélioré. Vêtements de couturiers, restos hors-de-prix, bijoux et accessoires coûteux voire même espèces sonnantes et trébuchantes, les plus « chanceuses » mènent la grande vie grâce aux largesses de leur sugar daddy. Des largesses qui ont un prix, cher payé, et en nature s’il vous plaît. Pas de quoi dissuader certaines de devenir une sugar baby: selon un site spécialisé dans les rencontres de ce genre, elles seraient actuellement plus de 6.000 en Belgique. Et les chiffres sont en hausse.

Cher payé

Pas étonnant, donc, que les spécialistes de ces relations glauques à souhait décident de venir recruter. RichMeetBeautiful, le « site de rencontre n°1 en Belgique pour sugar babies et sugar daddies » a ainsi choisi d’aller directement à la source en installant un panneau de taille inratable sur le parking de l’ULB. Ben oui, ça coûte cher des études à l’université, et certaines filières laissent peu de temps pour un job étudiant, alors pourquoi se priver d’abuser de la faiblesse de certaines étudiantes en situation précaire? La promesse: « hey les étudiantes! améliorez votre style de vie, sortez avec un sugar daddy ».

Escorts déguisées

De quoi en amener plus d’un(e) à voir rouge. Le Jury d’éthique publicitaire (JEP) a ainsi été saisi d’une plainte, les universités n’y voyant rien de moins qu’un service d’escort déguisé. Pas de quoi entamer l’enthousiasme du CEO du site pour autant. Noir Sigurd Vedal a ainsi déclaré: « je me rendrai personnellement en Belgique afin de mener la campagne marketing via la radio, la télévision ou encore internet ». Avec des prévisions de croissance carrément optimistes:

Depuis notre lancement, nous avons constaté un énorme engouement pour notre site, nous estimons dès lors notre potentiel à 300.000 membres en Belgique d’ici 2018.

Le JEP se penchera sur la campagne de pub mardi, avec une condamnation potentielle et une obligation d’arrêt de la publicité. Et en attendant la décision du jury d’éthique, on applique son éthique personnelle, et on la condamne nous-même.

Lire aussi: 
Une épidémie de sugar babies en Belgique? 
Cette offre d’emploi en Belgique propose des services assez douteux
En Thaïlande, les puissants dégustent des filles pour le « dessert »

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.