Home Lifestyle Société Une campagne choc rappelle que le tabac tue aussi les animaux

Une campagne choc rappelle que le tabac tue aussi les animaux

« C’est juste un mégot », ce n’est pas comme si vous ne recycliez pas ou que vous faisiez du dépôt de déchet sauvages, si? Non, mais jeter votre mégot à terre est pourtant tout sauf anodin, et cause la mort de nombreux animaux chaque année. Le tabac ne tue décidément pas que les fumeurs, et une campagne choc tient à le rappeler.

Sur les clichés, qui rappelleront de très mauvais souvenirs à ceux qui ont tourné l’oeil en cours de dissection, lapin, poisson, homard et poule sont posés sur un fond blanc, coupés en deux afin que leurs entrailles soient visibles. Et que les mégots de cigarette qui obstruent leurs voies respiratoires et empoisonnent leurs systèmes digestifs soient bien visibles aussi.

Des images d’autant plus percutantes qu’elles sont accompagnées de slogan sobres, et pourtant nécessaires: « les mégots tuent les animaux sauvages », « les mégots ne disparaissent pas », « les mégots sont mangés par des innocents » et « les mégots contaminent l’eau ». Parce que non, quand vous jetez votre mégot dans une bouche d’égout, ce n’est pas une alternative clean qui ne pollue pas la ville, c’est au contraire une alternative encore plus polluante qui va droit dans les océans.

Pour info, s’il faut environ 5 minutes pour fumer une cigarette, il faut par contre douze ans pour que les mégots disparaissent dans la nature, soit plus de 6 millions de minutes. Et pourtant, les mégots sont le déchet le plus présent sur les voies publiques belges, et représentent à eux seuls 40% des déchets en mer Méditerranée. Une proportion d’autant plus tragique qu’un mégot contient suffisamment de produits toxiques pour polluer à lui seul 500 litres d’eau.

La solution pour éviter le carnage environnemental? Si on fume, on ne jette plus ses mégots par terre, déjà. Il y a fort à parier que vos parents vous ont suffisamment bien élevées pour que vous ne jetiez pas vos canettes ou vos emballages de bonbons par terre, les mégots, c’est pareil. Et si vous ne le faites pas pour l’environnement ou pour les animaux qui s’étouffent, faites-le pour votre porte-monnaie: si vous vous faites capter en pleine pollution tabagique, vous pourriez récolter une amende allant jusqu’à 100 euros. Pour participer à l’effort avec ou sans addiction à la nicotine, on se renseigne sur les actions du collectif Leo not happy, qui met fréquemment en place des campagnes de ramassage de mégots dans les grandes villes de Belgique, ou bien on investit dans Recyclope, une jeune start-up qui recycle les mégots en objets du quotidien. Et puis surtout, on répète en choeur « le tabac, c’est tabou, on en viendra tous à bout ». Que vous encrassiez vos poumons, votre peau et vos artères, ok, mais vous ne voulez pas tuer des bébés lapins quand même?

Lire aussi: 
La fumée de cigarette est bien pire pour la santé que ce que vous croyez
Les mégots, plus polluants que les pailles en plastique
« Voici comment j’ai réussi à arrêter de fumer »

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.