Home Lifestyle Société Un tweet maladroit sur Notre Dame a réduit cette politicienne belge en...

Un tweet maladroit sur Notre Dame a réduit cette politicienne belge en cendres

Vous avez déjà entendu parler d’Opaline Meunier? Jusqu’à hier soir, la conseillère communale cdH ne faisait pas de vagues en dehors de sa circonscription de Mons. Mais ça, c’était avant qu’elle ne décide de tweeter sur l’incendie de Notre Dame de Paris.

Il faut dire que la majestueuse cathédrale française est bien nommée: « notre » dame, car croyants ou pas, entre ceux qui ont la chance de l’admirer depuis leur fenêtre, celles qui l’ont visitée trois fois et les inconditionnels de Quasimodo, on a tous l’impression d’en posséder un petit bout. Hier, les réseaux sociaux se sont enflammés en même temps que la toiture de la cathédrale, chacun y allant de son hommage et faisant part de sa tristesse, nombreux étant ceux à souligner qu’ils avaient beau ne pas croire en Dieu, la vue de la cathédrale rongée par les flammes les bouleversait. Et puis Opaline Meunier, donc. En lieu et place d’un hommage ou d’un selfie d’elle devant Notre Dame, la conseillère communale a cru bon de partager une « opinion impopulaire ». Sauf qu’en plein moment d’émotion collective, forcément, le moment était mal choisi.

Sur le principe, difficile de ne pas lui donner raison. Après tout, pourquoi est-ce que « des briques » ont le droit de monopoliser l’actualité alors que des milliers de personnes continuent de mourir de faim au Yémen et qu’en RDC, une épidémie d’Ebola a fait 100 morts en 3 semaines? Parce que Notre Dame de Paris, justement, ce n’est pas que des briques, ainsi que l’a justement fait remarquer la conseillère communale liégeoise Caroline Saal (Vert ardent), elle-même détentrice d’un doctorat en histoire et donc sensible à toute la symbolique du bâtiment.

Ajoutant n’être pas particulièrement friande des polémiques déclenchées sur base d’un tweet, l’élue Vert ardent est finalement restée on ne peut plus modérée dans sa rebuffade. Ce qui n’a pas été le cas de tous les détracteurs d’Opaline Meunier, qui a rapidement dû mettre son compte Twitter en privé pour tenter d’endiguer le flot de commentaires haineux. Qu’à cela ne tienne, ils ont continué sur d’autres réseaux sociaux. « Bel exemple d’irrespect et de crétinerie, bien qu’elle semble mêler habilement les deux », « non ce n’est pas un incendie banal, désolante réaction de Madame Meunier »,… Comme l’a rappelé le candidat Ecolo Mehdi Bouacida, « au delà des briques, c’est un pan de l’Histoire qui est détruit, et certaines choses ne seront peut-être pas reconstruites » La popularité d’Opaline Meunier, par exemple? Gageons que ce matin, un amer goût de cendre aura rappelé à la candidate cdH qu’il faut tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler, et que cela vaut aussi pour les tweets.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.