Home Lifestyle Société Trois femmes violées au Dour Festival portent plainte

Trois femmes violées au Dour Festival portent plainte

Nous ne sommes qu’au début du festival de Dour. Et trois femmes ont déjà porté plainte pour viol. Des faits consternants qui font froid dans le dos.

Passer du bon temps, boire des bières et écouter de la musique. Voilà à quoi devrait se résumer ce qui se déroule en festival. Pourtant, alors que le festival de Dour bat son plein, trois faits de viol ont déjà été rapportés par les médias et la police.

« Il y a effectivement trois plaintes pour viol », explique le parquet de Mons suite à un article de la DH dénonçant ces atrocités. « Les faits ne sont pas encore établis. L’enquête est en cours. L’identité du ou des auteurs n’est donc pas encore connue. Aucun élément démontre que les faits sont liés. Le dernier viol aurait été commis sur une jeune fille de 19 ans » rapporte SudInfo.

Les trois jeunes femmes ont été placées en cellule d’accompagnement, une cellule mise en place dans le cadre d’une campagne anti-harcèlement lancée par Plan International et gérée par la Croix-Rouge.

La police donne des conseils

Face à la situation actuelle, la police a cru bon de redonner quelques conseils. Notamment « rester avec des gens de son entourage, ne pas suivre des inconnus, ne pas partir seul(e) ou encore faire attention à sa consommation, notamment les boissons offertes ».

Mais nous, on a surtout des conseils à donner aux violeurs: 

  1. Non, c’est non.
  2. Une personne inconsciente ou en état d’ébriété n’est pas consentante par accord tacite.
  3. On peut changer d’avis: dire oui, puis dire stop.
  4. Personne n’a à subir les envies d’un autre si elles ne sont pas partagées.
  5. Non, c’est vraiment non. Ça ne veut pas dire « peut-être ».

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.