Home Lifestyle Société Sans soutien-gorge, elle rappelle que sa tenue n’est pas une invitation

Sans soutien-gorge, elle rappelle que sa tenue n’est pas une invitation

Pas de soutien-gorge ne veut pas dire consentement - Getty Images
Pas de soutien-gorge ne veut pas dire consentement - Getty Images

C’est l’évidence même, et pourtant, pas mal de mecs ont encore beaucoup de mal à comprendre que la tenue d’une femme n’est jamais, j-a-m-a-i-s une invitation. Oui, même si sa jupe est « ultra courte » ou qu’elle ne porte pas de soutien-gorge, ainsi que le rappelle une jeune femme par le biais d’un post Facebook bien senti.

« Sur cette photo je ne porte pas de soutien-gorge. Pourquoi ? Parce que je n’en ai pas envie. Parce que je suis mieux sans.
Parce qu’il y a des milliers de raisons que je ne devrais pas avoir à justifier » commence-t-elle. Même si, malheureusement, dans les faits, on attend encore des justifications de la part des femmes. 

Je me retrouve à devoir le faire, parce que d’après une étude menée par l’ifop, le fait que je ne porte pas de soutien-gorge est considéré comme une circonstance atténuante en cas d’agression sexuelle pour 20% des Français ».

Sur cette photo je ne porte pas de soutien-gorge.Pourquoi ?Parce que je n'en ai pas envie. Parce que je suis mieux…

Posted by Hélènaa Lénaa on Friday, July 31, 2020

Et d’en profiter pour rappeler quelques fondamentaux au passage: premièrement, « une agression est une AGRESSION, elle n’est jamais justifiée », mais aussi que s’habiller est un choix libre, qui ne devrait pas être déterminé par la peur.

Il me paraît important de rappeler qu’une femme s’habille avant tout POUR ELLE, et non pour satisfaire le désir masculin, quoi que ces derniers puissent en penser ».

Et pour les cancres au fond de la classe qui n’ont rien suivi quand on leur parlait de respect: « le consentement n’est pas juste un concept théorique. C’est aussi un concept pratique. Quand une fille te dit non C’EST NON ! Qu’elle porte un soutien-gorge, un string, une combinaison de ski, ça ne change absolument rien à cela. J’espère qu’on pourra bientôt vivre dans une société où une femme pourra s’habiller le matin sans se demander si elle risque de se faire agresser ». Un espoir partagé…

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.