Home Lifestyle Ce compte Insta parle de harcèlement de rue et on ne peut...

Ce compte Insta parle de harcèlement de rue et on ne peut qu’approuver la démarche

Getty

Le compte Instagram « Dis bonjour sale pute » porte un nom fort et percutant pour une cause qui l’est tout autant: le harcèlement de rue. Et les témoignages que l’on y lit font d’autant plus froid dans le dos qu’ils auraient pu être racontés par chacune d’entre nous.

La semaine dernière, je revenais d’une petite soirée tranquille entre amis. On était deux filles, dans le centre de Bruxelles, à 4h du matin. En l’espace de 500m, on a été arrêtées quatre fois, tantôt par des gars en groupe, tantôt par des hommes seuls. « Eh les filles, vous allez où? Je peux venir avec vous? », « Je vous dépose quelque part? Promis, c’est pas pour vous draguer, mais vous aider », « Vous êtes vraiment belles les filles »… En l’espace de seulement quelques mètres, on s’est senties oppressées, avec le sentiment que l’on n’allait jamais savoir rentrer sans se faire aborder encore et encore. Le harcèlement de rue est presque devenu une banalité et pourtant, à l’heure actuelle, je n’ai jamais eu autant envie de crier au monde entier: « Paye le fait d’être une meuf en 2020 ». Des témoignages comme le mien, le compte Instagram « Dis bonjour sale pute » en compte à la pelle. Parce qu’il s’agit d’une réalité et qu’on ne peut la nier, ce harcèlement doit cesser et c’est la raison pour laquelle ce compte Insta a vu le jour.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sexisme de rue ? (@disbonjoursalepute) le

Stop au harcèlement de rue

Derrière ce compte Instagram créé début juillet, on retrouve Emanouela, une influenceuse, qui en a eu marre de se faire agresser à chaque sortie en rue. « Il y a deux jours j’ai créé le compte @disbonjoursalepute sur un coup de tête, après avoir subi un énième harcèlement verbal dans la rue, après avoir été encore une fois traitée de ‘sale pute’ parce que je ne cède pas à une technique de ‘drague’ ancestrale ou que je porte une jupe » explique Emanouela sur son compte perso.

Le nom est violent, dégradant, injurieux, et nous sommes nombreuses au quotidien à être appelées ainsi. Ceux qui me suivent depuis longtemps savent à quel point je me bats pour les droits des femmes et pour abolir le sexisme quotidien.

poursuit-elle. Le compte Instagram « Dis bonjour sale pute » compte aujourd’hui presque 30 000 abonnés, soit autant de personnes qui soutiennent cette lutte contre le harcèlement de rue.  « Il s’agit d’expériences variées, plus ou moins graves, plus ou moins traumatisantes. Je pense que c’est important de mettre en lumière autant la banalisation de la drague hyper lourde que nous les femmes on a l’habitude de subir, mais aussi de personnes qui témoignent de choses dont elles n’ont jamais parlé à leurs familles », a confié la créatrice du compte au Huffington Post. Un message qu’on ne peut que valider et soutenir à 1000%!

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sexisme de rue ? (@disbonjoursalepute) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sexisme de rue ? (@disbonjoursalepute) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Sexisme de rue ? (@disbonjoursalepute) le

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.