Home Lifestyle Société Pourquoi les photos de profil virent au vert sur Instagram

Pourquoi les photos de profil virent au vert sur Instagram

fond vert instagram - pexels - jesse zheung

Après avoir vu une marée de bleu cet été, les photos de profil Instagram sont désormais remplacées par des fonds verts. Sapin, pour le décompte d’avant Noël? Du tout, il s’agit en réalité d’un mouvement de protestation pacifique visant à dénoncer le traitement subi par les musulmans en Chine.

Tout a commencé en juin dernier. À l’initiative de Remaz Khalaleyal, une militante en faveur des droits de l’homme soudano-américaine, artistes, influenceurs et anonymes changent tous leur photo de profil Instagram au profit d’un simple fond bleu uni. Objectif: dénoncer l’escalade de la situation au Soudan, le pays étant depuis plus de 30 ans sous l’emprise d’un tyran, Omar el-Béchir, qui a accentué les privations de liberté ces derniers mois. Emprisonnements arbitraires, Internet coupé, pillages… Alors que les Soudanais n’avaient plus accès à l’information cet été, et pouvaient donc difficilement faire part des abus de pouvoir dont ils étaient victimes, cette marée de photos bleues avait permis d’attirer l’attention sur leurs conditions et de lancer un dialogue international sur la nécessité de venir en aide au peuple soudanais.

Cet automne, c’est une vague de vert qui envahit le réseau social, avec pour objectif cette fois de tirer la sonnette d’alarme et d’alerter la population sur le martyre subi par les musulmans de Chine, les Ouïghours. Historiquement marginalisée, cette minorité ethnique et religieuse fait l’objet depuis quelques mois d’une campagne qui ne peut être qualifiée que de torture de la part du gouvernement chinois.

fond vert capture d'écran instagram

fond vert capture d'écran instagram

Ce peuple turcophone et musulman sunnite habite la région du Xinjiang, et est notamment accusée par les autorités de préparer des actes terroristes. Le 11 septembre a offert à la Chine l’opportunité rêvée pour sévir, et cela fait 18 ans que la répression envers les Ouïghours s’est intensifiée, entre interdiction de porter le voile islamique, stérilisation forcée, emprisonnement et camps de « rééducation » où les Ouïghours sont notamment contraints de manger du porc et de boire de l’alcool. Si ces persécutions ont été condamnées par le monde arabe, l’Occident a tendance à fermer les yeux, consciemment ou non, et à éviter de se prononcer. Jusqu’à ce qu’une vague de vert venue d’Instagram l’y pousse?

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.