Home Lifestyle Société Pour sauver leur vie, les livreurs aimeraient que vous calmiez votre shopping...

Pour sauver leur vie, les livreurs aimeraient que vous calmiez votre shopping en ligne

Still life of a small shopping cart and red computer mouse on pink background

En cette période de confinement, le shopping en ligne s’avère être pour beaucoup une échappatoire ainsi qu’une source de plaisir. Problème: il n’en va pas de même pour les personnes chargées de livrer les paquets au péril de leur santé.

Comment une société basée sur une consommation effrénée réagit-elle quand soudain, confinement oblige, tout est à l’arrêt? En s’adonnant avec abandon au shopping en ligne. Car si les magasins physiques ont été contraints de fermer il y a déjà plusieurs semaines, la plupart des boutiques en ligne, elles, restent bien ouvertes. Pour le plus grand plaisir des confinés, qui peuvent faire passer le temps en attendant leurs paquets, mais aussi pour le danger des livreurs, contraints de sortir et croiser des gens en période de pandémie mondiale.

Lire aussi: Une plateforme solidaire permet de venir en aide aux personnes les plus touchées par le Coronavirus

Des ventes qui explosent

Ainsi que le confie l’un d’eux, excédé, au Tribunal du Net, « nous comprenons que nous sommes des travailleurs essentiels et nous sommes heureux de faire notre travail à risque pour livrer des produits utiles aux gens afin qu’ils survivent pendant le confinement. Livrer des produits médicaux ou éducatifs, c’est tout à fait normal. Mais quand les gens commandent des vêtements, ça me rend fou ».

Alors que vous passez vos commandes à la maison, il y a des gens qui travaillent dans des entrepôts et qui risquent leur vie à ramasser et chercher vos paquets ».

Ainsi que le soulignait le 24 mars dernier Julien Bosselier, journaliste au Soir, « les ventes par internet d’ordinateurs, d’articles de jardinage et de congélateurs sont multipliées par deux à trois à cause des mesures de confinement ». Aux Etats-Unis, pour faire face à l’explosion des commandes en ligne, Amazon a recruté 100 000 employés supplémentaires. Chez nous, Comeos, porte-parole du commerce et des services, souligne une augmentation de 40% des commandes en ligne dans les enseignes belges. Un élan qui contribue à soutenir une économie en péril, mais au péril par contre de la santé des personnes chargées de trier et livrer les paquets. Et les livreurs mécontents interrogés par le Tribunal du Net d’enjoindre les citoyens à faire preuve de responsabilité, et à limiter leurs commandes en ligne au strict essentiel.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.