Home Lifestyle Société Paris inaugure des bains-douches pour les femmes SDF: un exemple à suivre

Paris inaugure des bains-douches pour les femmes SDF: un exemple à suivre

Public shower on blue tile wall of swimming pool; Shutterstock ID 450225562; Purchase Order: -

Aux affres de la rue, du froid et de l’insécurité, s’ajoute pour les SDF le problème de l’hygiène, plus préoccupant encore pour les femmes, qui ne peuvent pas simplement se déshabiller n’importe où pour se rafraîchir. La solution trouvée par la ville de Paris: inaugurer des bains-douches qui leur sont entièrement dédiés. Une excellente initiative dont on espère qu’elle fera des émules en Belgique.

C’est rue de Charenton, dans le 12e arrondissement de la capitale française, que cet établissement pour le moins rafraichissant vient d’ouvrir ses portes. Le principe: un centre d’hygiène et de soins dédié entièrement aux femmes sans abri et géré par le Samu social, qui y propose également un dispositif d’aide médicale, psychologique et sociale. Si le nombre de sans-abris est en augmentation à Paris, cela touche tout particulièrement les femmes, qui constitueraient actuellement 12% de la population SDF de la capitale. Une population encore plus précarisée, les femmes étant souvent réticentes à se rendre dans les centres d’hébergement mixtes par crainte des violences.

Précarité en hausse

Un constat face auquel le secteur associatif pousse pour l’ouverture de plus d’espaces dédiés uniquement aux femmes qui habitent dans la rue. Dans ce nouvel espace, elles pourront se laver, mais aussi profiter de protections hygiéniques et de produits de bien-être mis à leur disposition. Une initiative plus que nécessaire en Belgique aussi: en moins de 10 ans, le nombre de femmes ayant bénéficié de l’accueil gratuit du Samusocial a explosé, passant de 40 en 2018 à 146 en 2016. Selon un mémoire sur le sans-abrisme réalisé par Sylvie De Clerck (VUB), les femmes constitueraient 39% des sans-abris de la capitale belge. Mais concrètement, à part en lobbyant pour l’ouverture de plus de structures qui leur sont dédiées, comment les aider? Par exemple en participant à la grande collecte de tampons actuellement organisée par plusieurs associations luttant contre la pauvreté menstruelle. La campagne « Sang Souci » a été lancée par les Femmes Prévoyantes Socialistes de Liège, et a pour objectif de fournir des protections aux femmes dans la rue, qui n’ont souvent pas les moyens de les acheter. Différents points de collecte sont disséminés à Liège, tandis qu’à Bruxelles, l’association Bruzelle organise une collecte similaire. L’occasion de faire une bonne action, en attendant que la Belgique décide de suivre l’excellent exemple de la ville de Paris.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.