Home Lifestyle OMG: nous risquons de connaître une pénurie de vin

OMG: nous risquons de connaître une pénurie de vin

L’Organisation internationale du vin a déclaré 2017 comme année la plus basse en terme de production depuis 50 ans. En cause, les aléas climatiques  tout spécialement en France, Italie et Espagne, les trois plus importants cultivateurs mondiaux. Et qui amènent à craindre une augmentation des prix et même un possible épuisement d’une part des stocks. Suprême catastrophe!

Moins 22,1 millions de litres produits cette année, comparativement à 2016. Un chiffre inédit et une faiblesse de production qui n’avait plus été connue depuis les années 60. En cause dans ce déclin de bouteilles, les gelées printanières et la vague de sécheresse estivale connue en Europe et plus que vraisemblablement liées au réchauffement climatique. Mais, si la fabrication diminue, la consommation elle ne faiblit pas, d’où le risque de pénurie.

Planète dans le rouge

Cette faible production est heureusement en partie compensée par les vins argentins, australiens et chinois. Mais, en plus de provoquer une crise chez les cultivateurs européens, cette drastique diminution est un énième rappel des complications et dangers les plus variés auxquels nous expose les dérèglements climatiques et le réchauffement terrestre global. Raison supplémentaire d’être toujours plus responsable. Et aussi de prévoir des stocks de vins à domicile, juste histoire d’être très prudent. #OnVaTenterDeNePastoutFinirDunCoup.

Encore un petit verre:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.