Home Mode & Beauté Le vrai coût de ce bikini à 1€ est ruineux pour la...

Le vrai coût de ce bikini à 1€ est ruineux pour la planète

Un bikini à 1€, pile au début de l’été, c’est une super nouvelle non? Non, en fait, au contraire, car ce bout de tissu à prix rikiki a des implications coûteuses pour la planète. À force d’aller toujours plus vite, la fast-fashion aurait-elle perdu la tête?

Bien connue des fashionistas à petit budget pour ses vêtements tendance à prix mini, Missguided vient de frapper (trop) fort avec sa dernière promotion: un bikini à 1 pound, soit 1.12 euros. Promu à grand renfort de pubs pendant les coupures de “Love Island”, l’équivalent britannique de “L’Île de la Tentation”, le simple bikini noir à ficelles a de quoi affoler les fashionistas: imaginez un peu, s’offrir un nouveau maillot pour le tiers du prix d’un sandwich, moins cher même qu’une bouteille d’eau. Sauf que ce qui est trop beau pour être vrai est souvent soit faux, soit laid. Et en l’occurence, ici, les implications de ce bikini à prix ridiculement bas sont tout sauf économiques pour la planète.

Cher payé pour la planète

Le principe même des vêtements a longtemps été de produire les pièces de la meilleure qualité possible, afin qu’il ne faille pas sans cesse les renouveler. Une approche sensée à laquelle l’arrivée de l’internet, des réseaux sociaux et le tourbillon toujours plus rapide des tendances a visiblement fait perdre la tête. Aujourd’hui, rares sont les marques qui ne sortent pas de nouvelles pièces tous les mois, voire toutes les semaines, avec une volonté de les proposer aux prix les plus compétitifs possible pour assouvir une soif toujours plus grande de vêtements tendance, quitte à fermer l’oeil sur la qualité. Et au-delà des effets économiques de cette consommation effrénée (que celle qui ne connaît aucune modeuse qui finit les mois dans le rouge nous jette la première fringue), l’impact est grand également sur l’environnement. Entre les teintures, l’eau, le coton, l’huile et la pollution que nécessitent ou suscitent l’industrie textile, elle contribue grandement à la pollution de la planète ainsi qu’au réchauffement climatique.

Et en achetant ce bikini, il n’y a pas que la planète qui souffre, ainsi que le rappelle Livia Firth, la femme de l’acteur Colin Firth, engagée pour une mode plus éthique et fondatrice d’EcoAge.

C’est injuste et irresponsable de proposer un bikini qui coûte moins qu’un sandwich. Il faut se demander à qui ça coûte, si ce n’est pas nous qui le payons. Des millions de travailleurs travaillent pour un salaire de misère et dans des conditions proches de l’esclavage afin de répondre aux demandes de la fast-fashion. Il faut se rappeler que ce que nous portons a un impact direct sur la vie d’autres personnes”

Face à la levée de boucliers qu’a suscité son itsy-bitsy-presque gratuit-tout petit petit bikini, Missguided s’est empressée de remettre les pendules à l’heure.

Nous avons lancé ce bikini pour célébrer nos 10 ans, une décennie passée à offrir aux femmes la possibilité de se sentir bien dans leurs vêtements sans casser leur tirelire pour autant. Ce bikini nous a coûté plus qu’un pound a produire mais nous avons absorbé les coûts afin d’offrir ce cadeau à nos clientes. Aucun compromis n’a été fait dans la réalisation de ce maillot”

Peut-être. Mais à l’heure où l’industrie textile représente 20% (!!!) du gaspillage d’eau à l’échelle de la planète, et 10% des émissions de carbone mondiale, il est important de se demander si encourager à acheter toujours plus, toujours moins cher, envoie le bon message.

Lire aussi: