Home Lifestyle Société La perte de poids d’Adele est-elle une « trahison » pour les rondes?

La perte de poids d’Adele est-elle une « trahison » pour les rondes?

Adele en concert - Getty Images

Avec sa silhouette pré-Raphaélite, son teint éclatant et son succès incomparable, Adele était devenue bien malgré elle un exemple, sublime rappel qu’il n’y a pas besoin de rentrer dans du 36 pour être heureuse et accomplie. Aujourd’hui délestée de son ex-mari et d’une vingtaine de kilos au passage, la chanteuse rayonne, mais pour certaines fans, cette perte de poids pèse comme une trahison.

« Est-ce que je suis la seule à avoir des sentiments conflictuels par rapport à la « nouvelle » Adele? », s’interroge Rebecca Reid dans la version britannique de Grazia. Nouvelle? Si sa voix et son talent sont restés fidèles à eux-mêmes, ces derniers mois, l’interprète de « Someone Like You » a montré un nouveau visage, et la silhouette qui va avec. Affirmant avec l’humour qui la caractérise qu’avant « elle pleurait, maintenant, elle fait du sport », la chanteuse de 31 ans, maman d’un petit Angelo de 7 ans, s’affiche en robes courtes et ajustées, et la planète entière semble s’extasier sur sa ligne affinée. Si personne n’a jamais vraiment qualifié la silhouette voluptueuse et séduisante d’Adele de « grosse », aujourd’hui, c’est officiel, elle est mince, elle ne s’en cache pas (pourquoi le devrait-elle?) et ainsi que le souligne Rebecca Reid, ça pique un peu aux yeux pour les filles pulpeuses qui la prenaient en modèle.

Lire aussi: La transformation spectaculaire d’Adele rappelle un principe fondamental pour s’affiner

Adele en concert - Getty Images

« Quel est le problème avec mes courbes? »

« Sa transformation a fait les gros titres, les médias ont applaudi sa « splendide perte de poids », et même si ce n’est pas écrit tel quel, le message subliminal est que toutes les femmes qui ont sa silhouette d’avant feraient bien de faire pareil ». Une allusion d’autant rendue d’autant plus douloureuse pour Rebecca Reid par le fait que « les femmes de taille « moyenne », comme Adele, qui ne sont ni vraiment minces, ni vraiment grosses non plus, sont très rares dans les médias, et cela faisait particulièrement du bien de la voir splendide et épanouie dans ses vêtements taille 42″.

« À chaque fois qu’une célébrité qui me ressemblait avant montre sa nouvelle silhouette élancée et qu’on applaudit sa perte de poids, je ne peux pas m’empêcher de me demander quel est le problème avec mes courbes et mon poids ».

Et de rappeler, à elle-même mais aux autres aussi, que si on se sent blessée, et même un peu trahie, quand une icône plantureuse passe du côté « mince » de la force, il ne faut pas s’en vouloir: « on vit dans une société qui acclame la minceur plus que tout autre attribut physique, donc si la perte de poids d’Adele ou d’une proche suscite en vous des sentiments pas forcément charitables, sachez que vous n’êtes pas seule ». Et sachez également que la star en question vit probablement avec exactement les mêmes complexes que vous.

Connue pour son humour mordant autant que pour ses courbes, qu’elle exhibait notamment fièrement dans « I Feel Pretty », l’actrice américaine Amy Schumer a un temps été saluée comme la « nouvelle icône ronde », Glamour Magazine l’ayant notamment inclue dans un classement de « femmes plus size inspirantes » aux côtés d’Adele. Un « honneur » que n’avait pas apprécié l’artiste, soulignant qu’outre-Atlantique, une femme est considérée comme plus size à partir d’une taille XL, alors qu’elle même oscillait entre Small et Medium. Et si on s’intéressait plutôt au poids de leur talent qu’à un chiffre sur la balance ou sur les étiquettes de leurs vêtements?

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.