Home Lifestyle Société Coronavirus: une femme en quarantaine en Chine depuis 3 semaines témoigne

Coronavirus: une femme en quarantaine en Chine depuis 3 semaines témoigne

Coronavirus Chine Getty Images
Chine - Getty Images (photo prétexte)

De retour en Chine pour passer le Nouvel An lunaire avec sa famille, Emily He est arrivée en plein pic d’épidémie de Coronavirus… Et s’est retrouvée en quarantaine forcée au domicile familial, pour éviter à tout prix de tomber malade, une expérience angoissante qu’elle a racontée à Health.com.

« Je n’avais absolument aucune idée de ce qui m’attendait quand je suis arrivée en Chine pour passer le Nouvel An lunaire avec ma famille », commence la jeune femme. Et comme on la comprend: alors que le nombre de décès augmente et que le Coronavirus avance dans des pays toujours plus nombreux, l’Italie étant aujourd’hui en état d’alerte, l’épidémie commence à prendre de faux airs de scénario de films d’horreur. Et la paranoïa n’est nulle part ailleurs plus grande qu’en Chine, pays où tout a commencé.

Lire aussi: Le commerce d’animaux sauvages augmente le risque de pandémie de Coronavirus

Une des « chanceuses »

Pour Emily, alors même que sa mère habite Kunming, à 19h de route de Wuhan, cela veut dire qu’elle vient de passer les 19 derniers jours virtuellement prisonnière du domicile parental. « Je n’ai quitté son appartement que 6 fois en 3 semaines, toujours avec un masque obligatoire, et uniquement pour acheter des provisions absolument nécessaires ».

La vérité, c’est que je suis une des « chanceuses »: j’ai suffisamment à boire et à manger, et même si j’ai eu une fausse alerte il y a quelques semaines, heureusement, je ne suis pas malade. Mais l’absence de vols commerciaux pour quitter le pays me fait me sentir abandonnée ».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Emily (@emilysdirtyelbows) le

Et Emily de confier avoir appris l’existence du Coronavirus une fois qu’elle était déjà en Chine, quand il était trop tard pour faire marche arrière.

Sans surprise, c’est difficile de distinguer les faits de la fiction quand on touche au Coronavirus, surtout quand on est en Chine ».

Si la jeune femme, qui tient un blog, « Dirty Elbows », essaie de rester positive, écrivant notamment un post humoristique listant les « 9 meilleures choses à faire si vous êtes coincé en quarantaine », elle avoue toutefois que la situation est tout sauf amusante.

Un virus qui rassemble

« Peu de temps après mon arrivée à Kunming, j’ai commencé à me sentir malade, j’avais de la fièvre, le nez qui coulait sans cesse… Ma mère et ma tante m’ont poussée à me faire examiner, alors que je n’en avais pas du tout envie parce que je ne voulais pas risquer de m’exposer au Coronavirus, ou pire, d’être mise en quarantaine de force dans un hôpital » raconte Emily, qui s’en est finalement tirée avec un gros rhume. et qui, en attendant de pouvoir rentrer aux Etats-Unis, choisit de rester positive. « Même si tout le monde panique, il y a un grand esprit de soutien et de camaraderie en ce moment en Chine, et de manière paradoxale, je suis fière d’être là pour vivre ça. On dit que les drames rassemblent, et bien le Coronavirus a réussi à faire pareil ». Mais pas sans masque bien calé sur le visage au préalable…

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.