Home Lifestyle Santé Chaque jour, 800 femmes meurent pendant la grossesse ou l’accouchement, et ça...

Chaque jour, 800 femmes meurent pendant la grossesse ou l’accouchement, et ça pourrait être évité

In the Hospital Woman Giving Birth, Husband Holds Her Hand in Support, Obstetricians Assisting. Modern Delivery Ward with Professional Midwives.; Shutterstock ID 1181844046; Purchase Order: -

Devenir mère implique de nombreux sacrifices, mais pas celui de donner sa vie. Grâce aux avancées de la médecine moderne et du secteur pharmaceutique, les décès pendant la grossesse et l’accouchement peuvent aujourd’hui presque tous être évités. Alors pourquoi 800 femmes continuent de mourir chaque jour?

Dans son rapport annuel, le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) révèle de nombreuses injustices qui pèsent encore sur les femmes, qu’il s’agisse de leurs droits reproductifs ou de leurs accès aux méthodes contraceptives modernes que l’on prend pour acquises ici. Un constat navrant, basé sur des chiffres glaçants:

Aujourd’hui encore, 214 millions de femmes souhaitent éviter une grossesse mais ne disposent pas de méthode de contraception moderne. Chaque jour, plus de 800 femmes décèdent de causes évitables pendant la grossesse ou l’accouchement »

Et pourtant, le ratio de mortalité maternelle a diminué de près de 44 % dans le monde, depuis les années 1990. Mais les avancées sont fort disparates suivant les régions du globe. Ainsi, ce sont les habitantes des régions rurales qui sont les plus touchées: alors qu’en ville, 80% des femmes accouchent en présence de personnel qualifié, dans les campagnes, elles sont moins de 50% à bénéficier de ce service. Et cela ne vaut pas uniquement pour les pays en voie de développement, même si les différences sont criantes: dans nos contrées, 2% des accouchements des personnes moins aisées se déroulent sans personnel médical. Dans les pays en voie de développement, ce taux atteint les 64%.

Solidarité féminine

Résultat: en 2019, 800 femmes sur le point de devenir mères perdent la vie chaque jour avant d’avoir eu l’occasion de la donner. Quand on sait qu’une des premières mesures prises par Débile Donald Trump après son élection a été d’interdire le financement des ONG favorisant l’accès à la contraception et à l’avortement, on peut légitimement craindre que la situation n’empire encore. À moins de décider de prendre les choses en main. Par exemple, en soutenant financièrement l’initiative mondiale She Decides, qui fait la promotion des droits sexuels et reproductifs des filles et des femmes. Ou en campagnant auprès de l’association Abortion Right, parce que non seulement l’avortement est un droit, mais éviter des morts inutiles en donnant accès à toutes les femmes à un avortement sécurisé est un devoir. Que vous vouliez des enfants ou non, rien ne vous empêche de donner la vie en sauvant celles de femmes qui risquent de mourir en couches.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.