Home Lifestyle Société L’année 2020 fût négative pour 60% des familles belges

L’année 2020 fût négative pour 60% des familles belges

Young woman with son and daughter working from home in lockdown.

2020 ayant été un cru pour le moins particulier, c’est sans véritable surprise que l’enquête annuelle de Camille, la caisse d’allocations familiales de l’UCM, révèle que l’année fût négative pour 60% des familles belges. Des familles qui approchent l’année nouvelle avec plus de pessimisme que de véritable espoir.

En effet, plus de de 7 répondants sur 10 sont d’avis que 2021 sera toujours fortement marquée par le Covid-19, et se disent donc plutôt pessimistes pour cette nouvelle année. Un coup dur, alors que 60% des familles belges ont déjà vécu l’année écoulée comme négative. Les raisons principales évoquées? Moins de contacts sociaux (80% des réponses), moins de loisirs (69%), moins de rentrées financières (46%) peur de la maladie (45%) et difficulté à concilier vie professionnelle et vie familiale (36%). D’ailleurs, sur ce dernier point, 3/4 des parents sondés se sentent fatigués et près de la moitié estiment que leurs enfants sont inquiets ou stressés, tandis que plus de 1/3 des répondants estiment que la scolarité de leurs enfants a été vécue difficilement, d’autant que 1 enfant sur 5 enfant n’avait pas accès à un ordinateur à la maison. 2020 serait-elle donc bonne à jeter à la poubelle? Pas pour tout le monde.

2020, année clivante

Pour les 13% seulement qui estiment que 2020 a été positive (27% des répondants estimant que l’année n’aura eu aucun impact sur leur vie), les raisons principales évoquées sont le fait d’avoir passé plus de temps en famille, avoir moins de trajets et être plus chez soi a impacté positivement leur année. Les notions de retour à l’essentiel et de changement de mode de consommation sont aussi évoquées par un parent sur deux. 33% des parents “positifs” affirment également être parvenus à trouver un meilleur équilibre entre vie privée et professionnelle. Et pour dire adieu à cette année clivante alors, quels sont les plans?

78% des familles wallonnes déclarent qu’elles vont respecter les mesures sanitaires pour les fêtes de fin d’année. 20% disent qu’ils ne vont pas les respecter au pied de la lettre mais qu’ils seront toutefois prudents et seulement 2% répondent qu’ils ne tiendront pas compte des mesures. Sur les 78% de personnes qui déclarent qu’ils vont respecter les mesures, 52% le font parce qu’ils ne feront rien pour les fêtes de fin d’année ou parce que ce qu’ils respectent déjà les mesures. 26% ont changé leurs plans suite à l’annonce des mesures. La meilleure manière de s’assurer que 2021 ne soit pas elle aussi un annus horribilis?

Lire aussi: