Home Lifestyle Animaux Si on ne fait rien, il n’y aura plus d’éléphants d’Afrique d’ici...

Si on ne fait rien, il n’y aura plus d’éléphants d’Afrique d’ici 20 ans

Sans action urgente, les éléphants d’Afrique auront complètement disparu d’ici 20 ans. C’est le constat alarmant que WWF a communiqué ce mardi.

L’organisation non gouvernementale WWF, qui s’occupe de la protection de l’environnement, a sorti un communiqué ce mardi quant à la condition des éléphants d’Afrique. Leur population a drastiquement décliné: de 70 % en 40 ans. Toutes les 25 minutes, un éléphant meurt, tué pour ses défenses en ivoire. Chaque année, ça représente à peu près 20.000 éléphants. Si on ne fait rien pour endiguer le phénomène, l’espèce sera éteinte dans 20 ans, en 2040 donc.

Des méthodes cruelles

Pauwel de Wachter, coordinateur WWF sur le terrain, explique :

« Les braconniers utilisent généralement des AK-47 ou des flèches empoisonnées, des armes qui blessent l’animal mais ne le tuent pas immédiatement. Une fois l’éléphant par terre, les braconniers coupent les tendons de l’animal de façon à ce qu’il ne puisse plus s’enfuir, le condamnant à une mort douloureuse. Et, afin que l’éléphant se vide plus vite de son sang, les braconniers s’emploient également à couper sa trompe, très sensible » .

C’est pour lutter contre cette infâme cruauté que le WWF lance une campagne de récoltes de fond afin de lutter contre le braconnage. Et la Belgique est particulièrement concernée par la problématique : en raison de notre position géographique centrale et de notre histoire coloniale, notre pays est une plaque tournante du trafic illégal de l’ivoire. Entre 2007 et 2016, les douaniers belges ont saisi 3616 produits dérivés de l’ivoire. La plupart d’entre eux étaient destinés à la Chine et transitaient via Brussels Airport.

Réseaux criminels organisés

Le problème, c’est que derrière les braconniers, il y a des réseaux criminels organisés et puissants, difficiles à démanteler. Le trafic des espèces sauvages et de l’ivoire est l’un des plus importants trafics criminels au monde, juste derrière celui de la drogue, de la contrefaçon et des êtres humains.

Faites un don!

Pour sauver les éléphants, WWF vient de lancer une grande campagne. L’organisation agit principalement au Malawi et en Zambie. Les dons serviront à lutter contre le braconnage en contribuant au renforcement des patrouilles de surveillance et à la création de nouvelles zones protégées pour les éléphants, à améliorer la législation sur le braconnage et son application, à mettre en place des zones tampons et de clôture entre hommes et éléphants, à diminuer la demander en ivoire en sensibilisant les consommateurs, et à contrôler de manière plus stricte les produits issus du trafic illégal d’espèces sauvages dans les pays de transit dont la Belgique.

Pour faire un don, ça se passe ici!

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.