Home Lifestyle Sexo SEXE: comment faire comprendre de quoi j’ai envie au lit?

SEXE: comment faire comprendre de quoi j’ai envie au lit?

Romantic moment in the bedroom; Shutterstock ID 536115256

Une fois sous la couette, pas toujours facile d’affirmer nos envies ou de donner vie à nos fantasmes. Vous craignez de lui faire peur ou de le/la vexer? On vous donne une marche à suivre pour ne plus rougir, si ce n’est de plaisir.

Une fessée bien tapée, des mots crus, un coït plus hard, nos envies évoluent, changent et ne sont pas toujours faciles à communiquer à notre partenaire. Comment lui faire comprendre que vous aimeriez que sa langue descende un peu plus bas que d’habitude? Que ses mains sont bien jolies mais qu’elles vous feraient plus d’effet si elles laissaient une marque sur vos fesses? Suivez le guide!

Assumer ses désirs

On ne cessera jamais de vous le répéter: en termes de sexualité, il n’y a pas de normalité. Tout le monde est différent, chacun a des envies bien particulières et différentes. Nous ne fonctionnons pas tou·te·s selon le même mode d’emploi. En partant de ce postulat, vous vous doutez bien que tous les humains ne s’emboîtent pas parfaitement et sur la même longueur d’ondes.

Du coup, il est essentiel de prendre conscience de ses envies et de les assumer. Si pour l’instant, votre truc, c’est l’amour en douceur, dans un an, vous aurez peut-être envie de tenter la sodomie ou de tirer un coup bestial. Mais votre partenaire ne peut pas s’en douter si vous ne lui parlez pas.

Oser parler

La communication est essentielle pour une sexualité épanouie. En partageant vos envies, en discutant de ce que vous aimez ou pas, vous parviendrez à mieux comprendre vos désirs mutuels. Vous pourriez même être étonné·e de l’effet bénéfique d’une conversation sur l’oreiller. Elle pourrait même vous aider à faire monter la température!

Thomas, 22 ans: “J’adore discuter avant, pendant et après avec ma partenaire. Parfois, on évoque des positions qu’on aimerait tester ou des préliminaires un peu plus poussés. Rien que le fait d’en parler, ça nous excite et on essaie de les mettre en pratique tout de suite!”

La communication non verbale

Parler vous semble impossible? Si vous êtes du genre timide ou que vous n’êtes tout simplement pas prêt·e à étaler votre mode de fonctionnement à l’oral, tentez donc la communication non verbale. Comment ça marche?

Guidez votre partenaire grâce à des gestes. Prenez ses mains, montrez-lui la pression à exercer, l’endroit qui vous titille. N’hésitez pas à vous montrer réactive quand il fait mouche. Un petit gémissement, un sursaut, manifestez votre plaisir.

Votre corps vous donnera les meilleures clés du langage. Soulevez votre bassin, cambrez-vous davantage, expirez. Il/elle devrait se montrer réactif·ve.

Toujours se montrer positif·ve

C’est un point très important à ne pas oublier. Lorsque vous souhaitez faire part de vos préférences, essayez de toujours tenir un discours positif même quand il s’agit d’expliquer ce qui ne vous plaît pas. Par exemple: “Quand tu fais ça avec ta langue, ça me fait beaucoup d’effet. Ça me plairait encore plus que tu le fasses encore plus fort” au lieu de “je ne sens pas grand-chose quand tu y vas trop doucement”.

Le dialogue positif permet d’instaurer un climat de confiance qui donne envie de se perfectionner. Alors qu’un discours négatif pourrait braquer votre partenaire, l’intimider et l’empêcher de prendre des initiatives.

Lire aussi: