Home Lifestyle Sexo 24 techniques pour avoir un orgasme (2/8)

24 techniques pour avoir un orgasme (2/8)

Du 25 mars au 1er avril, Flair vous fait monter au sommet du plaisir avec 24 techniques et conseils pour atteindre l’orgasme. Chaque jour de la semaine, découvrez trois nouvelles approches pour dire « Oh ouiiiiiiii » et multiplier les plaisirs.

Pour lire les 3 premières techniques, rendez-vous ici.

4. Laisser aller son imagination

Que ce soit en solo ou en duo, n’ayez pas peur de laisser vagabonder votre esprit. De nombreuses personnes s’imaginent des situations différentes de la réalité pour atteindre l’orgasme. Une fois l’esprit stimulé, le corps est plus en alerte.

L’avis d’Alexandra Hubin, sexologue: “Ce qui donne de la saveur et de la couleur à notre vie sexuelle, ce sont nos pensées. Convoquer des pensées érotiques amène du piment.”

Lire aussi:

5. S’offrir un gode

Vos mains ou celles de votre partenaire ne vous font pas beaucoup d’effet? Heureusement, des génies ont étudié des formes de vibro idéales pour nous faire jouir. Il y a en a de toutes les tailles, pour tous les goûts, avec des effets différents. Certains vous laissent même les mains libres (vous n’avez rien à faire du tout). Le pied, non?

Stroonic Point G, un jouet qui offre à votre point G le massage en rythme qu’il mérite, tout en vous laissant les mains libres. Stroonic Point G, (159,90 €, chez Lady Paname).

Lire aussi:

6. Oser parler

Au sein du couple, c’est le point le plus important: la discussion est essentielle pour parvenir à l’orgasme. Les hommes ne demandent pas mieux que de recevoir des conseils. Si vous ne confiez pas vos envies, ils ne peuvent pas les deviner.

Emma, 25 ans: “Mon copain n’avait jamais fait de cunni avant. Le premier qu’il m’a fait était horrible. Du coup, j’ai pris les choses en main et je lui ai donné un véritable cours en lui montrant avec mes doigts, en l’embrassant. Il a voulu s’y remettre tout de suite. Et là, ça a été banco!”

Élodie, 26 ans: “Il ne faut pas avoir peur de partager ses impressions. Au final, on a tous ces interrogations qui nous brûlent les lèvres (C’était bien? Il a aimé? Est-ce que j’aurais dû faire autrement?) Et partager tout ça permet d’arriver à l’orgasme. En communiquant, on s’améliore.”

L’avis d’Alexandra Hubin: “Le tout est de ne pas commencer à jouer les GPS (‘un peu plus à droite, un peu plus à gauche’). Je conseille davantage la communication non-verbale. En prenant la main du partenaire pour la guider, lui montrer la pression à exercer par exemple. Signifier ses désirs verbalement est conseillé, mais il faut essayer de rester dans un cadre positif.”

Lire aussi: