Home Lifestyle Santé Les femmes belges auraient tendance à surestimer leur fertilité

Les femmes belges auraient tendance à surestimer leur fertilité

On connait toutes une pote (de pote) qui est littéralement tombée enceinte à la seconde où elle a arrêté la pilule, mais ces femmes sont l’exception, pas la norme. Une enquête IVOX commandée par les compléments alimentaires Inofolic révèle ainsi que les Belges sont plutôt mal informés sur leur fertilité et auraient même tendance à la surestimer.

« Non mais Unetelle tu sais, une semaine seulement après avoir arrêté la pilule elle était enceinte » « Pffft, c’est rien ça, pour Machine c’est arrivé le jour même où ils ont décidé d’avoir un bébé ». Les rumeurs sont connues, elles s’amplifient à chaque fois qu’on les répète, et si on n’est pas enceinte dans le mois qui suit la décision d’avoir un enfant, on commence à paniquer en se disant qu’il y a forcément un problème. Un comportement destructeur, anxiogène, et parfaitement inutile, ainsi que le rappelle le gynécologue Johan Van Wiemeersch, porte-parole de l’Association flamande d’Obstétrique et de Gynécologie.

Il n’y a pas de règle d’or valable pour tous. La rapidité avec laquelle on tombe enceinte dépend de nombreux facteurs, comme l’âge, le style de vie, le poids, l’état de santé, les antécédents médicaux, l’exposition quotidienne au stress et la fréquence des rapports sexuels »

Et d’ajouter que « chez les femmes dont le poids est normal, il faut compter en moyenne 12,5 mois pour tomber enceinte. Parmi les femmes de moins de 35 ans dont le cycle est normal, 70 % environ tombent enceinte après six mois de rapports sexuels non protégés, 80 % après un an et 90 % après deux ans ». Sauf que visiblement, la majorité des femmes belges n’ont pas reçu le mémo.

« Laissez passer tranquillement un an »

L’enquête réalisée par IVOX révèle en effet que le Belge pense qu’il faut en moyenne 5,3 mois pour concevoir un enfant. Soit une différence de plus de 7 mois avec la réalité tout de même. 56 % des Belges pensent qu’il faut maximum 5 mois pour concevoir un enfant, contre 7 % seulement qui pensent (à raison) qu’il faut en moyenne 12 mois pour concevoir un enfant. Logique, quand on sait que 70 % des Belges estiment que ce sujet est difficile à aborder avec la famille et les amis, tandis que 34 % estiment carrément que l’infertilité est difficile à aborder avec un médecin. Qu’à cela ne tienne, Johan Van Wiemeersch tient à vous rassurer: « Vous avez moins de 38 ans, votre cycle est normal et vous avez des rapports sexuels réguliers (environ 2 à 3 fois par semaine) ? Laissez passer tranquillement un an avant de consulter un médecin au sujet de votre fertilité ». Et d’ajouter qu’adopter un mode de vie sain, garder son calme et éviter le stress sont importants quand on souhaite tomber enceinte – tout comme les rapports sexuels fréquents. Chéri, viens par ici…

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.