Home Lifestyle Santé Comment votre guacamole peut vous refiler l’herpès

Comment votre guacamole peut vous refiler l’herpès

Bowl of guacamole with tortilla chips; Shutterstock ID 505930690

Le guacamole, entre la fraîcheur de la coriandre et le côté super gourmand de l’avocat, on fait difficilement mieux à l’heure de l’apéro. Sauf qu’en fait, en y trempent chacun nos nachos, on le transforme en véritable nid à bactéries… Et si on kiffe le sour cream, c’est encore pire.

Et pourtant, mettre un plat de crackers au centre de la table et plein de petites délicieusetés dans lesquelles les tremper, c’est on ne peut plus convivial, d’autant que ça permet de prévoir quelque chose au goût de chacun sans passer des heures en cuisine. Problème, c’est une recette potentielle pour se choper un Norovirus (ceux qui sont responsables notamment de la gastro-entérite) voire pire, de l’herpès. Incroyable? Plutôt, et pourtant, c’est ce que des microbiologistes ont avancé dans le dernier épisode de Food Unwrapped, un programme télévisé britannique qui révèle tous les secrets de nos plats préférés. Et si guacamole, sour cream et autres tapenades se transforment en véritables nids à bactéries, c’est à cause des mauvaises manières de certain(e)s.

Du guacamole assaisonné aux bactéries

En principe, tout le monde sait en effet qu’il est impoli de s’adonner au « double dipping », soit tremper son cracker ou son bâtonnet de crudité dans le guac’ ou la tapenade, croquer un bout puis le tremper à nouveau. Or non seulement c’est impoli, mais on sait désormais aussi qu’à cause des milliers d’organismes qui vivent dans chaque micro goutte de salive, cette pratique permet aux bactéries de se répandre et de se multiplier. D’autant qu’en soirée, les dips restent souvent en dehors du frigo pendant plusieurs heures, ce qui en fait des terrains particulièrement accueillants pour le développement des bactéries.

Le bon plan pour éviter de rentrer de soirée avec en cadeau, un herpès inexpliqué (« chéri, je t’assure que je ne t’ai pas trompé, j’ai juste mangé du guacamole! »), c’est de faire attention à la consistance du dip. En effet, plus celui-ci est liquide, plus les bactéries vont s’y propager facilement. Autrement dit, on fait attention au guacamole, mais plus encore au tarama (les bactéries s’y multiplient 50 fois plus rapidement) et au sour cream (où elles se multiplient carrément 100 fois plus rapidement). Ou sinon, on choisit la sureté et on se rabat sur les cacahuètes et le saucisson, même s’il n’est pas certain que nos fesses nous remercieront.

Lire aussi: 
Attention, ces boissons alcoolisées causent un max de boutons
Voilà pourquoi vous devriez arrêter de manger des avocats
3 recettes originales de guacamole

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.