Home Lifestyle Psycho Préparez-vous: c’est à cet âge qu’on serait le plus malheureux

Préparez-vous: c’est à cet âge qu’on serait le plus malheureux

Lonely african woman holding red balloon, feeling sad on birthday celebration

Une légende urbaine, la crise de la quarantaine? Pas s’il faut en croire une étude qui vient d’être publiée par le National Bureau of Economic Research (NERB) et qui révèle que l’âge où on est le plus malheureux serait précisément à 47,2 ans.

Le Guardian, qui relaie l’étude, révèle également que ce phénomène pourrait être ancré en nous, s’appuyant pour se faire sur une autre étude ayant démontré que les chimpanzés et les orangs-outangs souffraient également d’une « midlife crisis ». Pour son étude, le NERB s’est quant à lui penché sur les niveaux de bonheur de participants originaires de 32 pays entre 1972 et 2018.

Mais comment expliquer cette baisse de moral, qui transcende les pays et les conditions de vie? Il s’agirait de facteurs physiologiques, sur lesquels on a malheureusement peu d’impact, l’organisme produisant moins d’hormones et de testostérone dès le passage à la trentaine, ce qui aurait pour effet à moyen terme de diminuer la joie de vivre. La bonne nouvelle, c’est qu’en le sachant à temps, on peut s’y préparer, et planifier un maximum de réjouissances pour l’années de nos 47 ans. La crise de la quarantaine? Non merci.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.