Home Lifestyle Psycho Marre de votre boss? Dégommez donc une poupée vaudou

Marre de votre boss? Dégommez donc une poupée vaudou

During a voodoo ceremony, a doll is stabbed in the heart with a needle; Shutterstock ID 1005579697; Purchase Order: -

Quand votre supérieur va trop loin, ou pas assez, le regard tueur de la vengeance brûle en vous? N’allez pas si loin. Selon des chercheurs, une poupée vaudou pourrait très bien suffire à apaiser votre rage.

Votre boss est un vrai tyran? La seule évocation de son nom vous rend malade? Parfois, vous espérez qu’il se fasse virer sur le champ? Vous avez donc accumulé une rancoeur assez conséquente pour avoir des idées noires pas tout à fait légales.

Les raisons qui nous poussent à détester notre patron peuvent être nombreuses: mauvais management, exigences inhumaines, délégation systématique de son propre travail, manque de reconnaissance, mauvaise foi, accaparement du travail des autres. Et parfois tout en même temps. Le cas échéant, vous devez certainement avoir une boule de nerfs dans le ventre rien qu’à la lecture de cet article. Mais pas de panique!

Arrêtez donc de vous plier en quatre pour quelqu’un qui ne parvient pas à estimer votre travail. À la place, détendez vos nerfs sur une poupée vaudou à l’effigie de cette personne qui vous hante.

La poupée vaudou comme thérapie

Lors de la soirée IG Nobel, qui récompense les études scientifiques les plus absurdes, des prix sont remis aux 10 études les plus ridicules mais qui amènent toutefois à réfléchir. La cérémonie a lieu à Harvard, en compagnie de vrais prix Nobel.

Cette année, le vainqueurs ont étudié les rapports hiérarchiques dans le monde du travail. Les trois chercheurs ont voulu établir une manière de répondre à un supérieur abusif sans user de la violence verbale (et physique, évidemment).

Apparemment, la poupée vaudou serait le secret pour un maintien de son moral tout en gardant de la motivation pour travailler. « Nous avons découvert qu’un geste symbolique simple et inoffensif de vengeance peut donner aux personnes l’impression de rétablir leur perception du sens de l’équité » expliquent les chercheurs.

En enfonçant des aiguilles ou en brûlant la poupée en tissu, vous devriez donc vous sentir imprégné d’un sentiment de justice. L’idée de vengeance assouvie permettrait de tenir bon sans en venir aux mains ou aux paroles blessantes. « Ces résultats suggèrent que les représailles ne profitent pas seulement aux victimes individuelles, mais peuvent également bénéficier à l’organisation dans son ensemble car les perceptions de la justice sont importantes pour le rendement et le bien-être des employés » concluent les chercheurs.

Bien évidemment, il n’est pas question une seule seconde d’aller plus loin. N’oubliez pas qu’il ne s’agit « que » d’un travail. Tâchez de couper votre vie en deux et de ne pas ramener votre stress à la maison. Et si vraiment, vous n’y parvenez pas, envisagez un peu de couture pour vous confectionner votre poupée.

Source: Le Figaro

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.