Home Lifestyle OUPS: ces trucs qu’on faisait enfants et qu’on fait toujours aujourd’hui

OUPS: ces trucs qu’on faisait enfants et qu’on fait toujours aujourd’hui

Ces trucs qu'on faisait enfants et qu'on fait toujours
Getty
Celui qui a dit « enfance rime avec insouscience, adulte rime avec tumulte » (est-ce quelqu’un a vraiment dit ça?), il avait tout faux. Eh oui, c’est bien connu, chacun d’entre nous a gardé au fond de lui une part d’enfant. La preuve avec ces trucs que l’on faisait petits et que l’on continue à faire, sans en avoir honte (ou presque).

1

Ne marcher que sur les bandes blanches des passages pour piétons

Cela marche aussi avec les pavés, le carrelage ou tout autre endroit présentant des lignes de séparation au sol. Petit, on imaginait que les toucher, c’était se heurter à de la lave… Aujourd’hui, les frôler ébranlerait ces petits challenges que vous vous lancez. « Si je touche la ligne, je n’aurai pas à faire à manger ce soir et c’est Chéri qui s’en occupera ». Bah quoi? Ça fonctionne, hein!

2

Compter sur les doigts pour des (simples) calculs mentaux

Franchement, qui ne s’est jamais mis, dans un moment de panique totale, à compter sur ses doigts pour effectuer l’addition la plus simple du monde? Que ce soit pour calculer le nombre d’heures qu’il nous reste à dormir ou le montant qu’il reste dans notre portefeuille, nos petits doigts nous sont bien utiles. D’ailleurs, aucune honte à ça; l’art de compter sur les doigts porte un nom: la dactylonomie!

3

Lécher son couteau après l’avoir trempé dans la pâte à tartiner

Bande de petits rebelles! Enfants, on nous rabâchait les oreilles: ne pas lécher son couteau, c’est dangereux et on risque de se blesser… Ça valait bien la peine de l’entendre une centaine (minimum) de fois puisqu’aujourd’hui, cette sale manie touche encore beaucoup d’entre nous. But now, who cares? *petit rire démoniaque* 

4

Croiser les doigts quand on veut vraiment quelque chose

Croiser les doigts derrière le dos lorsqu’on souhaitait quelque chose très fort était courant lorsqu’on était enfants. Dodo chez la copine? On croisait les doigts! Réussir le contrôle de math? On croisait les doigts! Pouvoir regarder un film jusque 22h le vendredi? On croisait les doigts! Et aujourd’hui, on fait toujours pareil lorsqu’on espère quelque chose très fort et qu’on attend que le verdict tombe.

5

Manger des Petit Beurre en croquant les extrémités d’abord

C’est aussi valable pour les biscuits façon écoliers avec le chocolat, les barquettes à la fraise avec le biscuit, les Kinder Bueno avec la coque en choco… Tous les moyens étaient bons afin de garder le meilleur pour la fin. Une habitude qui marque, non?

6

Faire des bulles dans son verre avec une paille

Complètement dégueulasse, mais totalement fun, que l’on ait 5, 10, 20, 50 ou 75 ans (attention au dentier à ce stade-là quand même). La seule différence avec notre enfance, c’est que maintenant, on s’amuse avec des pailles en bambou, en métal ou même des pâtes, pour protéger l’environnement (et ça donne encore plus de possibilités pour faire des bulles, youpiloupilou).

7

Utiliser ses phalanges pour savoir s’il y a 30 ou 31 jours dans le mois

Alors, ok… Soyons honnêtes! Avec cette astuce enfantine, il y a toujours eu deux clans: ceux qui ont toujours compris le truc et… Les autres; vous savez, ceux qui n’ont jamais su par quelle phalange commencer.

8

Utiliser sa brosse à cheveux comme micro

On a toutes rêvé de devenir une star, à la façon de Lizzie McGuire ou Hannah Montana. Sur nos titres favoris, de Gala à Britney Spears, en passant par les Backstreet Boys et Gwen Stefani, on s’empressait de dégainer cet objet du feu de Dieu: la brosse à cheveux! Allez, avouez qu’aujourd’hui, ça vous arrive encore de temps en temps de vous laisser aller sur certains titres… « Everyboooooodyyyy, yeaaaaah yeaaaaah ». 

9

9. Faire de la buée sur une vitre pour y dessiner n’importe quoi

La paroi de la douche, le miroir de l’entrée, la fenêtre de la voiture… Que ce soit pour y écrire des initales « nanana + nanana = coeur » ou y dessiner des choses indécentes #VousVoyezDeQuoiOnParle, on a tous cédé à l’appel de la buée. Et même que parfois, ça nous arrive encore de le faire (et de regretter car après, à chaque nouvelle apparition de buée, ça revient…).

10

Regarder les gens et leur inventer une vie

Activité phare de lorsqu’on était minimoys ça, non? Passer du temps à regarder les gens et s’imaginer leur vie, tenter de comprendre leur style vestimentaire, voir en eux des talents insoupçonnés… Et bizarrement, ça nous arrive encore de laisser libre cours à notre imagination dans les transports en commun, en voyant cette petite dame bariolée de mille et uns bijoux avec son trolley, par exemple. « Mmmh, elle, elle doit être voyante et elle a voyagé à l’autre bout du monde avant d’atterir ici en tapis volant ». 

A lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.