Home Lifestyle Notre journaliste Marie s’est rendue à Madagascar pour Médecins du Monde

Notre journaliste Marie s’est rendue à Madagascar pour Médecins du Monde

Crédit: Nicolas Danicourt

Depuis plus de trente ans déjà, grâce à l’opération Smile, Médecins du Monde donne un nouveau visage et donc une nouvelle vie à de nombreuses personnes dans le monde. Notre journaliste, Marie, a pu les accompagner pour une mission.

“Depuis plusieurs années, j’explore pour ce magazine les endroits les plus uniques de notre planète. Et pourtant je me suis réveillée le 1er janvier avec le sentiment que quelque chose manquait à ma vie. Après avoir reçu tant de souvenirs incroyables du monde entier, j’ai senti qu’il était temps pour moi de donner quelque chose. Donner en retour pour toute la beauté que j’ai pu voir.

De loin l’expérience la plus spéciale

Comme si quelqu’un avait entendu mes pensées, peu de temps après, j’ai reçu un mail demandant si un journaliste de l’équipe voulait bien se rendre à Madagascar pour accompagner une équipe de Médecins du Monde pendant une semaine. Leur rôle? Opérer gratuitement une cinquantaine de personnes atteintes de bec de lièvre, de brûlures et de tumeurs. C’est comme si c’était mon cœur qui me disait qu’il fallait que je m’envole vers Madagascar pour y vivre une expérience unique. Et en effet, cela fut de loin l’expérience la plus extraordinaire de ma vie.

Un paradis particulier

Cette île est paradisiaque, mais il y a aussi beaucoup de pauvreté. Et c’est probablement le côté le plus poignant de mon voyage. Le premier soir, deux enfants âgés de trois ans environ, se sont accrochés à ma longue jupe pour mendier. Ils étaient là, pieds nus, sous une pluie battante. C’est là que j’ai compris que ce serait une expérience incroyablement intense. Et cette fois-ci ce ne sera pas parce que je suis émerveillée par la nature environnante.

Une nouvelle vie

Au début de notre mission, nous avons rendu visite à Esther dans la banlieue de Antananarivo. Esther a un écart entre son palais et son nez. Ce qui a pour conséquence beaucoup de problèmes physiques comme des difficultés à parler, respirer ou même manger. Il est difficile de décrire à quel point elle est reconnaissante des médecins de Médecins du Monde de l’opérer gratuitement. Pour payer sa première intervention lorsqu’elle était bébé, ses parents ont vendu leurs terres. Son seul souhait aujourd’hui à l’âge adulte? Enfin commencer sa vie.

Star du terrain de foot

Nous avons également rencontré Sitreca, un garçon qui a été opéré par l’équipe de Médecins du monde à l’âge de 4 ans. Quand il était bébé, ses parents l’ont gardé à la maison pour le protéger des insultes de leurs voisins. Il a été exclu, on s’est moqué de lui et il a même été agressé par un voisin. Fortement traumatisée, la famille a alors décidé de déménager avec leur petit garçon. Aujourd’hui, c’est un beau garçon fier et chaleureux qui se tient devant nous. Il est même la vedette de l’équipe de football locale.

Une salle d’attente remplie

Le troisième jour de notre séjour est le jour de la consultation. Nous rencontrons l’équipe française de Médecins du monde. Quatre chirurgiens, deux anesthésistes et une infirmière. La journée de consultation semble être une journée sans fin. Pas moins de quatre-vingt personnes sont venues se faire examiner. Les patients sont des personnes avec des becs de lièvre, mais également des enfants et des adultes atteints de tumeurs et de brûlures.

Rien à envier à Grey’s Anatomy

Aujourd’hui, nous allons opérer pour de vrai. Je vais assister l’équipe depuis la salle d’opération. Le chirurgien Arnaud m’avertit:

Tu vas voir des choses extrêmes aujourd’hui. Assieds-toi immédiatement par terre si tu sens que tu tournes, car malheureusement, nous n’avons pas le temps de nous occuper de toi

Les opérations sont impressionnantes. Tout ce sang, ces corps coupés et surtout l’odeur aigre de la pièce vous donnent le vertige. Je me demande comment ces médecins font: ils restent debout pendant huit à douze heures et opèrent avec une concentration sans précédent, patient par patient, tout en transmettant leurs connaissances aux médecins locaux. Cinq jours d’affilée durant leur congé en plus. Respect éternel.

Mon énorme microprojet

C’est étrange de devoir quitter Madagascar. Dans l’avion, je me sens à la fois très enthousiaste et complètement vide. Voir autant de pauvreté ne peut que vous secouer. J’ai organisé une collecte pour Médecins du Monde et à ma grande surprise, j’ai réussi à obtenir 1406 euros. Je termine avec probablement le plus grand cliché de tous les temps, mais je le fais quand même: en redonnant, vous contribuez non seulement à un monde meilleur, mais vous changez et grandissez vraiment en tant que personne.”

Envie d’aider l’opération Smile?

Les médecins de l’Opération Smile de Médecins du Monde, ont déjà opéré plus de 17 000 personnes. Ils sont actifs en Europe, Afrique et au Moyen-Orient. Si vous voulez porter votre pierre à l’édifice, vous pouvez faire un don et vous rendre sur le site https://medecinsdumonde.be

Vous pouvez également assister au Gala des solidarités au Cirque Royal le mardi 21 octobre. Angèle, Roméo Elvis, Kody, Guillermo Guiz et plein d’autres seront présents sur scène pour vous faire rire et danser mais surtout pour soutenir Médecins du monde et Infirmiers de rue. Un gala qui en est cette année à sa 4e édition et on ne peut que dire bravo à Marka, qui est derrière ce beau projet.

À lire également

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.