Home Lifestyle À VOIR : la série « Marie s’infiltre à Dubaï » sur...

À VOIR : la série « Marie s’infiltre à Dubaï » sur l’envers du décor de cette ville de luxe

Influenceurs français expatriés à Dubaï où ils échappent à l’impôt, prostitution des femmes, esclavage, camps insalubres de travailleurs… L’humoriste Française « Marie s’infiltre » dévoile, à travers une série de vidéos sur YouTube, la face cachée de ce paradis de luxe qui en fait rêver plus d’un·e.

Marie Benoliel alias « Marie s’infiltre » est une humoriste Française adepte de caméras cachées. Plusieurs d’entre elles ont fait le buzz et lancé la carrière de la jeune femme. On pense notamment à celle où Marie s’infiltre au défilé Chanel. Si la comédienne est loin de toujours faire l’unanimité, on ne peut pas nier son audace et sa capacité à mettre les pieds dans le plat qui ouvre à la réflexion.

Depuis quelques semaines, Marie s’infiltre est à nouveau sous le feu des projecteurs pour une nouvelle série de vidéos qui révèlent l’envers du décor de Dubaï. Comme elle l’explique sur le plateau de Quotidien, l’idée de départ en se rendant à Dubaï n’était pas de dénoncer quoi que ce soit. « À l’origine, je n’avais pas tellement l’idée de faire une enquête exclusive à la Elise Lucet sur Dubaï. Je suis partie faire un clip à propos d’une chanson que j’avais écrite. On était en décembre, j’étais extrêmement déprimée dans ce confinement et j’étais jalouse de voir toutes ces personnes qui allaient s’éclater à Dubaï. Opportunisme total donc mais j’ai quand même fait un projet artistique puisque j’ai écrit une jolie chanson. Et sur place, c’est là que j’ai été confrontée à une réalité, que je soupçonnais évidemment, on sait tous qu’elle existe, mais qui était particulièrement frappante avec un décalage. » a-t-elle déclaré.

De quelle réalité parle-t-elle ? C’est ce de quoi il est question dans sa nouvelle série de vidéos baptisée « Marie s’infiltre à Dubaï ». Sur sa chaîne YouTube, deux épisodes ont déjà été dévoilés, un troisième devrait prochainement arriver. Si le ton est toujours humoristique, ce que Marie révèle laisse perplexe.

Influenceuses, esclavage, prostitution…

La première vidéo s’intéresse aux influenceurs ! On y découvre des influenceurs à Dubaï « qui ont quitté la France et surtout ses impôts, en laissant derrière eux un nuage de codes promos. Des stars de la réalité créés de toutes pièces par nos besoins les plus vils : se vider le cerveau dans l’obscénité d’une bêtise qui fascine, qui fait rire, qui divertit » écrit-elle sur YouTube. Débauche de l’argent, chirurgie esthétique, trafic d’animaux … Dans la vidéo 2, encore plus affligeante, Marie dévoile l’esclavage à Dubaï où les conditions de travail des ouvriers immigrés sont inhumaines. Elle révèle aussi la prostitution présente dans cette oasis de luxe. Comme elle l’explique, à Dubaï, toutes les femmes sont perçues comme des objets sexuels que l’on peut rémunérer. « À Dubaï, toutes les femmes qui ne sont pas des Émiraties ou qui ne travaillent pas sont vues comme des objets sexuels : j’ai rencontré des hommes qui étaient sidérés d’apprendre que je n’étais pas une prostituée, c’était une anomalie pour eux ! » déclare-t-elle sur le plateau de Quotidien.

Comme elle l’explique toujours à Yann Barthès, ces vidéos ont été tournées illégalement car filmer dans la rue à Dubaï n’est pas permis. Marie s’infiltre a également expliqué qu’une influenceuse a porté plainte pour les images. À ce sujet, elle a déclaré : « Je prends le risque de faire ça, c’est pour montrer le système d’influenceurs, une sorte de responsabilité collective : on a érigé ces personnes-là en stars».

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Lire aussi: