Home Lifestyle Le selfie tue (littéralement) plus que les requins

Le selfie tue (littéralement) plus que les requins

selfie
unsplash

Cela semble tellement absurde qu’on pourrait croire à une fake news et pourtant! Une étude indienne tout à fait sérieuse révèle que le selfie a causé la mort de 259 personnes entre octobre 2011 et novembre 2017.

Mourrir pour une photo

Pour arriver à ce résultat, des scientifiques indiens ont épluché les articles de presse du monde entier (enfin en anglais uniquement) entre octobre 2011 et novembre 2017. Ils ont organisé leur recherche par mots-clés comme « accident de selfie« , « mort par selfie« , « mort et mobile« . Résultat: l’étude publiée dans le Journal of Family Medicine and Primary Care conclut qu’en six, il y a eu quelque 259 « selficides ». Un chiffre qui positionne le selfie comme plus dangereux que les requins, sachant qu’en moyenne l’animal tue six personnes par an. Et selon le Dr Agam Bansal, auteur de l’étude: « c’est juste la partie émergée de l’iceberg. Beaucoup de cas ne sont pas répertoriés. »

Âge moyen 22 ans

Sans grande surprise, ce sont principalement des jeunes qui décèdent à cause d’un selfie. L’âge moyen étant de 22 ans. C’est également majoritairement des hommes, 72% qui se tuent en prenant une photo. Et c’est l’Inde qui est le plus touché par le phénomène, la moitié des cas ont en effet été recensé dans le pays. La raison? En Inde, la population est particulièrement jeune mais dans le pays, le selfie de groupe est également très (très) populaire, deux fois plus que partout ailleurs.

Les clichés qui tuent le plus sont…

Les trois principales causes de décès dû à la prise d’une photo sont une noyade, une chute ou un choc, par exemple avec un train. Huit personnes ont quant à elles été tuées par des animaux et 11 par des armes. La presse avait par exemple raconté l’histoire de deux garçons décédés après être tombés d’une falaise en Angleterre ou encore celle d’un couple anglo-australien tué après avoir chuté d’une falaise au Portugal.

Interdiction de prendre des selfies

L’auteur de l’étude appelle à la création de « no selfies zone » (zone sans selfies ») notamment autour de lieux touristiques à risque comme les montagnes, cascades… En Inde, c’est d’ailleurs déjà le cas dans 16 endroits à Mumbai.

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.