Home Lifestyle La Nasa découvre une planète qui pourrait (peut-être) être habitable

La Nasa découvre une planète qui pourrait (peut-être) être habitable

Unsplash
« TOI 700 d ». Alors, non, ce n’est pas le chat qui a marché sur le clavier… Il s’agit du nom de la nouvelle planète découverte par la Nasa, via le satellite TESS. Située à une distance relativement proche de nous, cette planète pourrait avoir de l’eau liquide, même si la Nasa reste prudente à ce propos.

TESS, le chasseur de planètes de la NASA, a permis de découvrir « TOI 700 d », une planète à 700 années lumières de la Terre, a annoncé le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa lors de la conférence hivernale de la société américaine d’astronomie à Honolulu, à Hawaï, selon le site d’information de RTL.

Un système fait pour trouver des planètes similaires à la Terre

La Nasa a également repéré deux autres planètes, mais de prime abord, « TOI 700 d » serait la seule qui réunit les conditions pour être « habitable ». Ces planètes ont pu être détectées grâce au système TESS, « conçu et lancé spécifiquement pour trouver des planètes de la taille de la Terre et en orbite autour d’étoiles proches » explique Paul Hertz, directeur de la division d’astrophysique de la Nasa, selon le site de RTL Info.

TESS fixe une partie du ciel pour détecter si des objets –des planètes– passent devant des étoiles, ce qui cause une baisse temporaire de luminosité de l’étoile. Cela permet à TESS d’analyser la présence d’une planète, sa taille, son orbite, etc. »

rapporte le site de RTL Info à propos du système. La planète « TOI 700 d » fait 20% de plus que la taille de la Terre et réalise la rotation de son étoile en 37 jours. Les chercheurs ne savent pas encore concrètement de quoi elle est composée, que ce soit au niveau de l’atmosphère ou de la température de la surface.

Une Terre sans océans

Selon la Nasa, l’un des tableaux projetés serait une planète couverte par des océans avec « une atmosphère dense et dominée par le dioxyde de carbone, similaire à ce à quoi Mars ressemblait quand elle était jeune, selon les suppositions des scientifiques ». Une autre simulation serait une variante de la Terre sans océans et où les vents « souffleraient de la face cachée vers la face éclairée », rapporte le site de RTL Info.

Reste plus qu’à attendre de voir les conclusions des astronomes qui vont observer les découvertes de la Nasa. Affaire à suivre, donc…

Source: RTL Info

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.