Home Lifestyle Jouissance Club: le compte Instagram qui apprend à prendre son pied

Jouissance Club: le compte Instagram qui apprend à prendre son pied

Le compte Instagram @JouissanceClub partage des schémas qui expliquent les gestes et mouvements à adopter pour donner du plaisir sous les draps. Cool, non? Sauf qu’Instagram ne l’entend pas de cette oreille.

June, 35 ans, est à la source de ce compte sexo. Elle l’a conçu avec une idée maligne derrière la tête: que les jeunes (et les moins jeunes) arrêtent de se documenter sur la sexualité dans le porno.

Il faut te faire un dessin ?

L’idée lui est venue lorsqu’elle a rencontré un homme qui s’y prenait très bien au lit. « Je lui disais d’écrire un livre pour expliquer ses techniques aux autres hommes » a-t-elle expliqué à nos consœurs de MadmoiZelle. » Des années plus tard, j’ai essayé de montrer à mon copain actuel un point dans le vagin qui me faisait du bien et comme il ne voyait pas bien ce dont je parlais, je lui ai fait un dessin. Alors je me suis dit : finalement, c’est moi qui vais l’écrire, ce bouquin! »  Aussi simple que ça! Vous l’aurez compris: le compte dispense des conseils sexo en solo ou à plusieurs et des mantras pour que les femmes brisent enfin le « plafond de verre de l’orgasme ». Pour y parvenir, elle poste des dessins qui se veulent assez techniques et qui peuvent être utiles, tant aux mecs qui veulent faire du bien à leur partenaire, qu’aux nanas qui veulent s’approprier leurs corps et leur plaisir. Utile, quand on sait que, selon une étude Durex, une personne sur 10 simule pendant l’acte sexuel.

Pallier au manque d’informations

Outre l’aspect technique, @JouissanceClub compte aussi pallier au manque d’informations sur la sexualité. Comme l’explique la créatrice, selon le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (France), un quart des adolescentes de 15 ans ne savent pas qu’elles ont un clitoris et 83 % n’en connaissent pas la fonction. 84% des filles de 13 ans ne savent pas comment représenter leur sexe alors qu’elles sont 53% à savoir représenter le sexe masculin.

Instagram est-il anti-féministe?

Un projet louable, bénévole et bienveillant. Sauf que visiblement, ce n’est pas assez pour Instagram, qui a censuré le compte pour la seconde fois il y a quelques jours. Suite à des plaintes d’internautes, le compte avait en effet déjà été censuré une fois en début d’année, alors qu’il comptabilisait plus de 8000 followers. Il était ensuite réapparu en passant même à 75 000 abonnées. Début de la semaine dernière, il était à nouveau censuré, la plateforme arguant que le compte allait « à l’encontre des règles de la communauté ». Heureusement, la créatrice est tenace: le compte vient à nouveau de réapparaître sur le web, pour longtemps, on l’espère. Car en toute objectivité, on ne voit pas trop ce que ce compte fait de mal, si ce n’est qu’il fait du bien. Instagram semble bien prude pour considérer obscènes des dessins de vulves ou de prostates. En censurant ce compte, Instagram affirme l’idée selon laquelle le plaisir féminin doit rester tabou, se faire discret, ne pas prendre trop de place, surtout. Or, on le rappelle, la jouissance féminine n’a rien de sale ou de honteux. Et comme l’exprime si bien Fiona Schmidt, journaliste et chroniqueuse féminine:

Il est temps que l’on cesse de laisser le monde baisser le volume de nos libidos. 🚀

View this post on Instagram

Instagram a supprimé le compte @jouissance.club (désormais @jouissanceclub) au motif qu’il « allait à l’encontre des règles de la communauté d’Instagram ». Pour celleux qui ne le connaissent pas encore, ce compte dispense des conseils sexe en solo ou à plusieurs et des mantras sexpowerment pour que les femmes brisent enfin le plafond de verre de l’orgasme et s’approprient leurs corps, leurs désirs et leur plaisir. 🍑 Comme de nombreux comptes féministes pro-sexe régulièrement censurés par Instagram, il contribue à dédramatiser la sexualité féminine en donnant aux jeunes femmes des informations que ni les cours d’éducation sexuelle obligatoires mais négligés par l’éducation nationale ni le porno de masse produit par des hommes pour des hommes ne leur apportent. 🍆 Il a fallu attendre 2017 pour qu’un manuel de SVT, UN SEUL, représente correctement le clitoris. 95% des hommes jouissent facilement, contre 65% des femmes. 49% des jeunes femmes de 25-34 ans déclarent ne pas avoir une vie sexuelle agréable, et 42% des femmes en général se déclarent sexuellement insatisfaites. Or une Française de 15 ans sur 4 ignore qu’elle a un clitoris, seul organe de son corps dédié à son seul plaisir. A 13 ans, 84% des Françaises ne savent pas dessiner leur sexe, alors qu’elles sont une sur deux à représenter correctement le sexe masculin. Etc, etc, etc.👅 En censurant ces comptes, Instagram affermit l’idée selon laquelle la sexualité féminine doit restée cachée, modeste et discrète pour ne pas déranger. 💦 Le désir et le plaisir féminins ne sont ni honteux, ni méprisables, ni sales. Il est temps que l’on cesse de laisser le monde baisser le volume de nos libidos. 🚀 #sexisnotdirty Rg @clitrevolution

A post shared by Fiona Schmidt (@thefionaschmidt) on

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.