Home Lifestyle #JDIWI: GuiHome explique les règles du consentement

#JDIWI: GuiHome explique les règles du consentement

Le Youtubeur GuiHome s’en prend cette fois à un sujet sérieux: le consentement. Dans une vidéo réalisée pour Amnesty, il explique quelles sont les règles à suivre pour respecter sa partenaire.

« Je me suis encore pris la tête avec un pote ! Comment est-ce que beaucoup de mecs, quand ils ont fort envie de faire des trucs avec leur copine, ne saisissent pas qu’ils doivent s’assurer qu’elle est d’accord ? » Voici ce qu’annonce d’emblée GuiHome dans une nouvelle vidéo publiée le 21 juin dernier. Cette vidéo a été réalisée en partenariat avec Amnesty International, qui a lancé une grande campagne de sensibilisation au consentement.

Lire aussi: Les freins qui empêchent les femmes de porter plainte suite à un viol

Les règles du #JDIWI

Pour aider les mecs qui ont du mal à comprendre quand une fille dit oui ou non, GuiHome a inventé le #JDIWI: soit un ensemble d’astuces pour que les garçons s’y retrouvent quand ils sont face à leur partenaire et ne comprennent pas certains signaux.

La première règle, par exemple, c’est celle du oui + oui = oui. Traduction: si tu es partant pour faire l’amour et qu’elle aussi (tu as reçu un oui franc et massif), alors, tu peux y aller! Règle numéro 2 : quand c’est non, c’est non. « Tu lui dis bonne nuit et tu ranges ton ziguigui » explique GuiHome. Règle numéro 3? « Elle est endormie, compliqué qu’elle te dise oui, donc c’est non » souligne GuiHome. Il explique aussi que si une personne refuse de faire l’amour après avoir dit oui, ça veut dire non. Et qu’un oui hier ne veut pas dire oui aujourd’hui. Que si une personne est morte bourrée, il faut simplement veiller sur elle et ne jamais essayer d’aller plus loin. Les règles du #Jdiwi sont encore plus nombreuses, mais on vous invite à regarder la petite tête comique de GuiHome pour les apprendre toutes. Quand on sait que le youtubeur belge comptabilise pas moins de 366.000 abonnés, on se dit qu’Amnesty International a frappé un gros coup en faisant appel à lui pour sa nouvelle campagne. On en est persuadées: l’éducation en matière de consentement est l’une des clés pour venir à bout des viols et agressions sexuelles.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.