Home Lifestyle Job J’ai fini mes études et maintenant?

J’ai fini mes études et maintenant?

Tim Gouw @ Unsplash
Tim Gouw @ Unsplash

Une fois fini la rhéto, le bachelier ou le master, nombre d’entre nous n’ont pas la moindre idée de ce qu’ils désirent faire tandis que d’autres hésitent entre plusieurs options ou ont peur de se lancer dans l’inconnu. Une période de doute et de questionnement post-études, qui n’est pas toujours facile à gérer. Voici dès lors six conseils pour la surmonter.

1

Ne pas paniquer

Cette période d’incertitude en fin de scolarité est une phase un peu compliquée par laquelle (presque) tout le monde passe à un moment ou un autre. C’est tout à fait normal et fréquent. Face aux diverses options et à la pression sociale ou familiale, il est parfois difficile de prendre le temps nécessaire à la réflexion. Toutefois, paniquer n’arrangera pas la situation et risquerait de vous conduire à prendre une décision dans l’urgence et à la regretter ensuite. Relativisez, laissez-vous le temps et n’hésitez pas à en parler à votre entourage.

2

Se renseigner sur les différentes options

Vous avez plusieurs possibilités comme celle de continuer vos études (même si vous terminez un master), de chercher un emploi ou encore de voyager. Si vous souhaitez vivre une grande aventure à l’étranger, WEP (World Education Program), ESL (English as a Second Language) et EF (Education First), pour ne citer qu’eux, pourront vous aider à trouver votre voyage de rêve. Ces organisations permettent aux jeunes de voyager tout en participant à un programme humanitaire, en suivant des cours de langues ou en travaillant. Mais avant tout, faites une liste des options qui s’offrent à vous ainsi que des points positifs et négatifs de celles-ci, de façon à y voir plus clair.

3

Passer des tests

Si toutefois vous êtes encore perdue, le SIEP (Service d’informations sur les Études et les Professions) peut vous aider à éclaircir la situation. Lors d’un rendez-vous, vous aurez ainsi l’occasion de réaliser des tests de personnalité et de rencontrer un conseiller qui analysera les résultats avec vous et vous guidera vers les options les plus à même de vous convenir.

Il existe aussi de nombreux tests de personnalité en ligne qui vous permettront de savoir ce qui vous correspond le mieux. Attention toutefois, ils ne sont pas toujours très fiables.

4

Faire des stages

N’hésitez pas à réaliser un stage dans un milieu qui vous intéresse mais dont vous n’êtes pas encore totalement convaincue. L’expérience professionnelle, même si elle ne dure qu’une ou deux semaines, vous donnera un aperçu du métier et de ce que vous serez amenée à faire dans le futur. Rien ne vaut la pratique pour savoir si une profession vous convient ou non.

5

Suivre une formation

Le Forem propose de nombreuses formations notamment pour les jeunes diplômés, afin de les aider à trouver plus facilement un emploi. Et si vous ne savez pas encore quoi faire précisément, l’Office wallon de la formation professionnelle et de l’emploi propose les « Mardis d’avenir ». Tous les mardis, les demandeurs d’emploi ont ainsi la possibilité de découvrir les métiers en pénurie dans leur région. Ils pourront ensuite s’inscrire à la formation.

6

Lancer son projet

Pour certains, être son propre patron est la meilleure solution, voire la seule envisageable. Les jeunes qui veulent lancer leur propre entreprise doivent bien réfléchir à leur projet et en parler à d’autres jeunes entrepreneurs ou à des conseillers en création d’entreprise. Ils peuvent également se rendre dans des incubateurs de start-ups, des structures qui permettent l’accompagnement au développement des entreprises en les hébergeants, les finançant et les soutenant dans leurs débuts. Ce n’est toutefois pas une finalité en soi, mais une étape améliorant la viabilité du projet.

Article: Justine Charlier

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.