Home Lifestyle Faut qu'on parle FAUT QU’ON PARLE: de plus en plus de jeunes filles se font...

FAUT QU’ON PARLE: de plus en plus de jeunes filles se font refaire la vulve

Les complexes séviraient désormais sous la culotte. Les chiffres sont inquiétants: entre 2015 et 2016, plus de 200 filles mineures, britanniques, ont eu recours à la labioplastie, soit une opération de la vulve. Une situation qui dénote d’un vrai problème de perception de soi.

La labioplastie, c’est une opération qui consiste à réduire la taille ou à modifier le forme des grandes ou petites lèvres du vagin au laser. Une opération qui ne faisait pas grand bruit à l’époque, mais qui, depuis quelques années a le vent en poupe au point de figurer en 2015 au 19e rang des opérations les plus pratiquées. Pour vous donner une idée, 95 000 personnes auraient été opérées en 2015, selon la Société internationale de chirurgie esthétique (ISAPS).

De plus en plus jeunes

Si l’opération devient populaire chez les femmes plus âgées ayant eu des enfants, le plus inquiétant est de voir que le phénomène touche également les moins de 20 ans. Le 3 juillet dernier, la BBC publiait un article expliquant qu’entre 2015 et 2016, plus de 200 Britanniques de moins de 18 ans avait fait une labioplastie. Plus de 150 d’entre elles avaient moins de 15 ans. Déroutant, d’autant plus que l’opération n’est pas sans risque et qu’à cet âge-là, les organes génitaux n’ont pas fini d’être formés. Au cours de la puberté, il est habituel que les petites lèvres deviennent plus proéminentes. Les grandes lèvres grandissent par la suite.

Amazing GIF - Find & Share on GIPHY

Un sexe de Barbie

Mais que veulent-elles tant changer dans leur intimité? Selon Paquita de Zulueta, médecin génération depuis plus de 30 ans, les jeunes filles trouveraient leur sexe dégoûtant, avec une forme « anormale ». Elles souhaiteraient une vulve lisse, sans poils, avec des grandes lèvres qui dépassent légèrement des petites. Une image irréaliste puisée dans les films et images pornos. En réalité, la chirurgie est très rarement nécessaire: elle l’est lorsque les lèvres sont irritées, gonflées, ou douloureuses. Mais ici, il ne s’agit que d’esthétique. Or, pour que le chirurgien accepte l’opération, les patientes sont nombreuses à mentir, se plaignant de douleurs ou avançant que leur anatomie perturbe leurs relations sexuelles ou leur pratique du sport.

Bjorn GIF - Find & Share on GIPHY

Une opération qui n’est pas sans risques

Par ailleurs, les conséquences de cette opération sont questionnées par les experts. On parle de douleurs chroniques, de saignements et d’infections à la suite de l’opération. De plus, rien ne prouve que la labioplastie améliore vraiment la satisfaction sexuelle ou l’estime de soi.

Manque d’éducation et tentative des réseaux sociaux

Plus que jamais, il est urgent de montrer à quel point toutes les vulves sont différentes. C’est en tous cas l’objectif du Tumblr ‘Large Labia Project » qui encourage les femmes à poster des clichés de leur vulve pour en montrer la diversité. Sur Instagram, le compte « The Vulva Galery » poursuit le même objectif, sous forme d’illustrations.

✨Vitiligo awareness ✨Vitiligo is a long term skin condition characterized by patches of the skin losing pigment. Those patches become white and usually have sharp margins, and the hair from the skin may also become white. The cause is typically unknown, but it is believed to be due to genetic susceptibility that is triggered by an environmental factor such that an autoimmune disease occurs • For some people with vitiligo, the condition may cause feelings of insecurity. Others are very proud and feel their spots give them a unique kind of beauty. If you meet a new lover or friend or partner with vitiligo, always be empathic and be aware that the person might not feel like taking about it or having attention directed to it. It's OK to ask, but always do this in a respectful manner 🙌🏼 Love yourself, and love your vulva – because all vulvas are wonderful just the way they are 💕✨ #vitiligo #vitiligobeauty #vitiligopride #vitiligoawareness #thevulvagallery #vulva #vulvas #vulvaart #respecteachother #genderequality #empowerment #bodylove #genderinclusivity #empowerment #bodypositivity #bodypositive #bodypositivemovement #selflove #watercolor #watercolorillustration #labia #bodyhair #pubichair #loveyourself #hildeatalanta

A post shared by The Vulva Gallery (@the.vulva.gallery) on

Another personal story, shared with you with permission of the writer: "I've recently put on some weight, and I have developed stretch marks all over my bikini line. No matter how bad you think your stretch marks are, other people don't see them as bad. I've shied away from being intimate because of it, but I'm slowly starting to accept that it doesn't make me any less beautiful. I just need to keep reminding myself this. I may be stuck with them now, but the red will fade – and I'm worthy of loving myself. I just want people who may have the same issues to know that they aren't alone 😊" • Thank you, for sharing your story ✨ Want to read more stories? Go to thevulvagallery.com/stories ✨#thevulvagallery #shareyourstory #letstalkaboutit #bodypositivity #bodypositiveart #youarebeautiful #humananatomy #labia #selflove #selfrespect #personalgrowth #empowerment #empathy #love #loveyourself #loveyourvulva #hildeatalanta

A post shared by The Vulva Gallery (@the.vulva.gallery) on

A lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.