Home Lifestyle C’est prouvé: la masturbation pendant les règles diminue la douleur

C’est prouvé: la masturbation pendant les règles diminue la douleur

Getty

La célèbre marque de sextoys Womanizer a mené la toute première étude clinique mondiale déterminant si la masturbation peut aider à réduire les douleurs des règles. Intitulée “Menstrubation”, la recherche sur le sujet a été lancée en mai 2020 en collaboration avec Dr Jones, psychologue clinicien et sexologue.

Les règles peuvent être affreusement douloureuses. Et pourtant, bien que de nombreux symptômes en témoignent au moment où Dame Nature se pointe, très peu de recherches s’interrogent sur le sujet. “C’est ce que l’on appelle le ‘Gender Health Gap’, soit le fossé entre les sexes en matière de santé. Cette expression désigne le fait que les femmes ont été historiquement négligées dans le secteur de la médecine et de la recherche. Les résultats de l’étude Menstrubation sont clairs : oui, la masturbation aide à lutter contre les douleurs menstruelles”, rapporte le communiqué de presse de Womanizer.

Une large étude

Près de 20 000 personnes menstruées se sont portées volontaires pour participer à cette étude. Les participants finaux ont été sélectionnés de manière aléatoire. Sur une période de six mois, 486 personnes ont alors participé à l’étude. Au cours du premier mois, elles ont répondu à un questionnaire où elles évaluaient la douleur de leurs règles. Ensuite, durant la phase de test qui a duré trois mois, il leur a été demandé de remplacer leurs méthodes traditionnelles de contrôle de la douleur (médicaments par exemple) par la masturbation. Chaque mois, les participant·e·s à l’étude devaient évaluer leurs symptômes à l’aide d’un questionnaire. Le cinquième mois a servi de mois de contrôle, au cours duquel les participants sont revenus à leurs méthodes habituelles de contrôle de la douleur. Lors du sixième et dernier mois, le dernier questionnaire de l’étude leur alors a été soumis.

La masturbation comme solution?

Lorsque les participantes ont été amenées à expliquer ce qui les soulageait le plus entre les médicaments et la masturbation contre leurs douleurs menstruelles, leurs réponses ont donné lieu à une égalité. “En effet, 43 % ont choisi les médicaments et 42 % la masturbation. Pour les 15 % restants, les réponses les plus courantes ont été un mélange des deux (masturbation et médicaments), la chaleur (utilisation d’une bouillotte par exemple), le CBD (en huile), le sommeil et l’exercice, rapporte le communiqué.

Après cette étude, 90 % des participant·e·s recommandent la masturbation pour soulager la douleur et 85 % prévoient de maintenir leur nouvelle routine de masturbation.”

En effet, chaque mois, les participant·e·s ont été invité·e·s à évaluer à la fois l’intensité et la fréquence de leurs douleurs sur une échelle standardisée de 10 points. Lorsqu’on regarde les résultats, on constate qu’ils montrent que ces deux paramètres ont diminué sensiblement au cours de la phase de test. “Plus remarquable encore, même après le mois de contrôle, le score était toujours inférieur à celui du début de la phase de test.

Pourquoi les règles sont-elles douloureuses?

Selon la Dr Alexandra Hubin, Docteure en Psychologie et Sexologue, “pendant cette période, l’utérus se contracte de manière spasmodique pour expulser la muqueuse qui s’est formée en vue d’une éventuelle grossesse, ce qui provoque des douleurs. Les contractions de l’utérus sont également contrôlées par la prostaglandine. Cette hormone est un messager de la douleur et provoque également l’inflammation de l’utérus. Plus le taux de prostaglandine est élevé dans le corps, plus les douleurs menstruelles peuvent être intenses”, explique-t-elle.

Nous savons que la masturbation peut avoir des effets positifs sur la santé et le bien-être de manière générale. Pendant la masturbation et au moment de l’orgasme, l’hormone dite du plaisir, la dopamine, est libérée, ce qui provoque une sensation de bien-être. Ainsi, les autres procédés chimiques qui causent les douleurs sont naturellement relégués au second plan, ce qui s’apparente à un soulagement de la douleur”,

explique-t-elle. Dans le même temps, le métabolisme et la circulation sanguine sont stimulés, ce qui va également venir contrer la douleur. Enfin, lorsque les muscles se contractent et se relâchent pendant l’orgasme, cela a aussi un effet relaxant.”

Source: Womanizer 

Lire aussi: