Home Lifestyle EnjoyPhoenix victime de harcèlement met en garde sur le poids des mots...

EnjoyPhoenix victime de harcèlement met en garde sur le poids des mots en ligne

EnjoyPhoenix

Les YouTubeuses EnjoyPhoenix alias Marie Lopez et Gaëlle Garcia Diaz ont publié une vidéo humoristique qui a mené une vague de harcèlement en ligne très violente.

Tout a commencé par une forme de pari à travers une vidéo. Gaëlle Garcia Diaz est connue pour son piquant et son franc-parler. Elle a proposé à Marie Lopez de la rejoindre pour un jeu: « Tchoin ou vérité ». Le but? Répondre le plus honnêtement possible à des questions gênantes ou se faire maquiller vulgairement.

L’une des questions a largement fait réagir les internautes. « Quel est le youtubeur qui te plaît le moins physiquement? » lui demande Gaëlle. Marie décide d’être honnête et répond « Seb la frite », tout en le saluant. Gaëlle surenchérit alors: « Seb on t’adore, tu es trop cool! Mais on ne te suc*** jamais la b*** ». Dès la publication de la vidéo, Seb la frite a répondu sur Twitter « je vais me suicider », ce qui a lancé une vague de commentaires insultants sur le réseau social.

EnjoyPhoenix lynchée sur la place publique

Plus de 2000 personnes ont commenté ce post sur Twitter. Chacun y va de sa petite gentillesse pour critiquer la YouTubeuse. « Grosse », « moche », « baleine », « pute », les commentaires sont plus éloquents les uns que les autres et sont postés en toute impunité.

Marie Lopez a tenu à répondre à toutes ces personnes. En story Instagram, elle a partagé ce message: « je tenais à préciser que je n’ai rien contre Seb la Frite, loin de là. J’ai répondu de manière honnête à la question de Gaëlle, à savoir;  « quel est le youtubeur qui te plaît le moins physiquement ? ».  Pas la question « Quel est le youtubeur le plus moche ». Tous les goûts sont dans la nature, je ne plais pas non plus physiquement à plein de gens et tant mieux. Put*** heureusement qu’on a pas tous les mêmes goûts. Si on avait pas répondu à la question, on se serait aussi faites lyncher pour avoir garder ça pour nous. (…) Aujourd’hui si tu donnes ton avis tu te fais lyncher, mais tu ne le donnes pas, tu te fais lyncher de ne pas l’avoir donné. J’aurais aussi bien pu citer d’autres personnes, ça aurait été le même débat. Elevons nous et arrêtons de parler de « beau », « moche », « laide », « dégueulasse ». Ces notions sont subjectives, la beauté est dans chacun de nous et elle n’apparaît pas de la même manière aux yeux de tous. Seb, je t’embrasse et excuse-moi si mes propos ont pu te blesser, ça n’a jamais été le but ». S’en suivent alors des captures d’écran des pires commentaires qu’elle a pu lire.

« Qu’est-ce qu’il se serait passé si je n’avais pas été soutenue et entourée à la lecture de ces tweets ? (qui ne sont d’ailleurs qu’une infime partie du lynchage actuel). Combien faut-il de drames pour que chacun prenne conscience du poids des mots ? » a-t-elle posté. Bien décidée à mettre en garde sur les conséquences du harcèlement en ligne, Marie Lopez a lancé un hashtag #ÀTaMèreTuDiraisÇa? et a invité ses followers à se poser quelques questions avant de poster des insultes sur les réseaux sociaux.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.