Home Lifestyle Un éléphant promeneur de touristes piétine à mort son dresseur

Un éléphant promeneur de touristes piétine à mort son dresseur

Mbanje, un éléphant mâle employé comme porteur lors de safaris à dos de pachydermes près des chutes de Victoria Falls, au Zimbabwe, a tué son dresseur de 50 ans. Un accident tragique qui trouve malheureusement sa source dans la cruauté des traitements infligés aux éléphants employés pour transporter des touristes.

Ils sont des milliers de pachydermes dans toute l’Afrique, à être utilisés comme attraction pour les voyageurs. Parmi ceux-ci, Mbanje, un mâle qui a piétiné, Enock Kufandanda, dresseur de 50 ans, alors que celui-ci le ramenait dans son enclos. C’est le troisième évènement de ce genre dans la région en dix ans, a confirmé le président de l’association locale des opérateurs de safaris, Clement Mukwasi, qui n’a pas hésité à blâmer le caractère de l’animal.

Les éléphants comme certains humains sont rancuniers et peuvent attaquer après certains incidents.

Une vie de souffrance

L’association World Animal Protection a, elle, une nouvelle fois dénoncé le traitement cruel infligé aux pachydermes jouant le rôle d’attraction pour touristes: « C’est un triste rappel du fait que les éléphants sont des animaux sauvages qui ne doivent pas être montés « . Ils sont en effet nombreux parmi eux à subir un rituel appelé « phajaan », que l’on peut traduire par « torture de l’esprit », dont le but est de faire perdre aux l’animaux leur instinct sauvage pour qu’ils deviennent totalement soumis à l’homme. Durant 4 à 6 jours les jeunes éléphants sont ainsi battus, privés de sommeil, d’eau et de nourriture, entrainant la mort de 50% d’entre eux, tandis que ceux qui survivent en ressortent brisés.

Une pratique qui doit en grande partie sa survivance au souhait des voyageurs de pouvoir monter les pachydermes. Mbanje a lui été tué par les autorités. Une double peine pour un animal qui n’aura connu que l’esclavage.

Leur sort nous concerne aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.