Home Lifestyle Doit-on dire à sa fille qu’elle est belle?

Doit-on dire à sa fille qu’elle est belle?

Une maman britannique a fait le choix de ne plus jamais complimenter sa fille de 7 ans sur son physique. Bonne ou mauvaise idée? La question mérite d’être posée!

Même si Clare O’Reilly trouve sa fillette de 7 ans magnifique, elle ne le lui dira plus! Arrêter les compliments sur le physique est pour cette maman britannique la solution contre les diktats de beauté de notre société. Ce qu’elle souhaite c’est que l’on juge sa fille sur ses performances intellectuelles/sportives/musicales et non plus sur son apparence physique. Aussi surprenante que peut sembler cette volonté, Clare O’Reilly est convaincue qu’elle sera bénéfique pour le développement personnel de sa fille.

On n’est pas tous logé à la même enseigne

Pour prendre cette décision, la jeune mère de 39 ans est parti du constat que à partir de la naissance, il y avait une différence de traitement entre sa fille et ses fils. « Dès le début, j’ai constaté que les gens traitaient Annie différemment de mes deux garçons. Pas moins d’une minute après sa naissance, les sages-femmes l’appelaient déjà ‘ma belle’, contrairement à mes fils, qui eux étaient plutôt félicités pour leur corps ‘fort et robuste' » explique la maman au daily mail. 

Les réseaux sociaux aussi dans le viseur

Loin d’être étonnant, la maman britannique incrimine également les réseaux sociaux. Dans ce monde virtuel, tout le monde doit être beau et parfait. Les filtres ou applications qui sont censés nous embellir en sont la preuve vivante. « Plus que jamais, les jeunes filles d’aujourd’hui sont exposées à un examen plus minutieux de leur apparence. Ils sont bombardés d’images de belles femmes sur les médias sociaux, et beaucoup commencent à partager des images similaires d’eux-mêmes très tôt dans la vie. Faut-il s’étonner que nos petites filles se transforment en jeunes femmes plus préoccupées que les générations précédentes par leur apparence ? » confie Clare O’Reilly.

Mais tout arrêter, est-ce la solution?

La décision de la maman britannique questionne et divise. Là où certains la soutiennent, d’autres trouvent la solution trop radicale. Plusieurs questions ont le mérite d’être posées. En arrêtant les – tu es belle – l’enfant ne va-t-il pas finir par se sous-estimer? Ne va-t-il pas penser qu’il n’est pas beau et développer des complexes? Certes, juger quelqu’un uniquement sur son aspect physique n’est pas sain mais l’idéal n’est-il pas de trouver un juste milieu dans les compliments? Un peu de « tu es belle », « tu es intelligent », « tu chantes bien » ne pourrait-il pas aider au bon développement d’un enfant? Car soyons honnêtes, juger quelqu’un uniquement sur son QI risque aussi d’engendrer des déséquilibres.

N’oublions pas non plus que les – tu es belle – sont ancrés dans notre société. Un enfant qui ne l’entend jamais mais qui entend ses amis en recevoir risque de se poser des questions auxquelles il n’aura peut-être pas de réponse. La beauté est un concept qui existe dans notre société (qu’on le veuille ou non) en revoir la définition et non pas le supprimer serait sans doute plus opportun. Dans quel cas la brutalité a déjà été victorieuse? Aujourd’hui face aux diktats de beauté de notre société, une révolution « body positive » résonne. De plus en plus de femmes célèbres tous les corps, toutes les morphologies et toutes les beautés. N’est-ce pas plutôt de ce mouvement dont il faudrait parler à ses enfants?

« Comment parler de la beauté avec sa fille? » semble être une meilleure question que « Faut-il dire à sa fille qu’elle est belle? »

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.