Home Lifestyle Dans l’Ohio, un projet de loi anti-IVG totalement impossible a été déposé

Dans l’Ohio, un projet de loi anti-IVG totalement impossible a été déposé

Projet de loi anti-IVG dans l'Ohio
Getty
Un projet de loi totalement régressif et complètement impossible a vu le jour dans l’Ohio. Le principe? Exiger des médecins qu’ils sauvent les grossesses extra-utérines et punir très sévèrement les patientes qui recourent à l’IVG et les médecins qui l’autorisent.

Sauver une grossesse extra-utérine est une démarche médicalement impossible. Pourquoi? Car cela impliquerait de réimplanter l’ovule fécondé dans l’utérus. En effet, comme l’explique très bien le magazie Le Point, « une grossesse extra-utérine se produit lorsque l’ovule fécondé s’implante hors de la cavité utérine, le plus souvent dans une des trompes de Fallope. Cela nécessite une intervention d’urgence, car l’œuf, en grandissant, peut provoquer de graves hémorragies ».

De lourdes peines

Ce projet de loi demande aux médecins de « tout mettre en oeuvre » afin de sauver la vie d’un foetus, sous peine d’être inculpé pour « meutre par avortement aggravé », un meutre pouvant mener à la peine de mort.

Il n’existe aucune procédure pour réimplanter une grossesse extra-utérine. Il n’est pas possible de déplacer une grossesse extra-utérine d’une trompe de Fallope ou de tout autre endroit où elle aurait pu être implantée, vers l’utérus. C’est physiologiquement impossible

explique le Dr Chris Zahn au journal britannique The Guardian, selon TerraFemina. En plus de demander l’impossible médicalement parlant, ce projet de loi présente un large volet pénal qui fait tout aussi froid dans le dos. En effet, il interdit, évidemment, l’avortement et ce, même en cas de viol, d’inceste ou de mise en danger de la mère.

Pas une première

Les médecins pratiquant l’IVG ne sont évidemment pas les seuls dans le viseur de ce projet de loi. En effet, ce dernier prévoit de condamner les femmes de plus de 13 ans ayant recours à l’avortement. Cet acte est qualifié de « meurtre par avortement », soit un crime qui pourrait les condamner à la prison à perpétuité.

Au cours des dernières années, une série de lois visant à interdire l’avortement a été votée dans les États conservateurs. Selon Le Point, sur les six derniers mois, ce sont 58 lois anti-IVG qui ont été promulguées, bien qu’aucune mesure ne soit entrée en vigueur étant donné que l’avortement reste une procédure légale dans le pays.

De son côté, l’Ohio possède l’une des lois les plus dures en terme d’avortement. Déjà l’an dernier, un projet de loi visant à intedire l’avortement dès qu’un « battement de coeur » est détecté a été introduit. Sauf que des battements sont détectés dès 6 semaines, soit à un stade auquel beaucoup de femmes ne savent même pas encore qu’elles attendent un enfant. Heureusement, cette loi a été bloquée par la justice et n’est jamais entrée en vigueur. Reste à espérer qu’il en sera de même pour ce nouveau projet de loi qui fait reculer les droits des femmes acquis au cours des dernières années.

A lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.