Home Lifestyle Et si vous lanciez une colocation avec une personne réfugiée à Bruxelles?

Et si vous lanciez une colocation avec une personne réfugiée à Bruxelles?

getty images

L’association SINGA, dont le but est de créer des liens entre personnes réfugiées et bruxelloises, permet notamment aux nouveaux arrivants en Belgique d’intégrer une colocation dans notre capitale. Un projet enrichissant auquel vous pouvez participer!

Depuis que le programme a vu le jour dans notre pays, il y a près d’un an, 26 colocations se sont déjà lancées dans l’aventure CALM à Bruxelles. En France, elles sont plus de 1000!

En quoi consiste le projet CALM?

L’association SINGA se charge de la connexion entre des personnes réfugiées à la recherche d’un hébergement et des colocations bruxelloises disposant d’une chambre libre. Ces colocations encadrées par l’association se veulent durables, inclusives et multiculturelles, où chacun·e peut se sentir « Comme À La Maison ». L’objectif: que les habitants y trouvent calme et intimité tout en vivant une rencontre interculturelle privilégiée.

Tous les colocataires se trouvent sur un pied d’égalité, participent aux tâches, paient leur loyer et surtout, vivent des moments du quotidien riches en partages et découvertes.

Une expérience win-win

Pour les personnes réfugiées, la recherche d’un logement peut s’apparenter à un parcours du combattant. Les complications auxquelles elles se heurtent sont de plusieurs ordres: difficultés linguistiques, méconnaissance des codes culturels et du marché locatif, discrimination à l’accès au logement pour les étrangers et allocataires sociaux, réseau social et familial limité,… Ces nombreux obstacles les obligent parfois à se tourner vers des logements précaires, peu durables ou vers des marchands de sommeil. Le projet CALM tend à répondre à cette problématique en les aidant à trouver un habitat décent et pérenne.

Pour les Bruxellois en quête d’un nouveau colocataire, choisir une colocation CALM, c’est faire le choix de l’inclusion. C’est décider de voyager et de vivre une expérience interculturelle… en restant chez soi.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Un·e colocataire comme un·e autre

La participation au projet CALM ne demande pas davantage d’investissement que dans une autre colocation. La personne réfugiée bénéficie par ailleurs d’un accompagnement par un bénévole de SINGA pour toutes les démarches administratives qu’il devra intenter. Il ne restera aux colocataires que le plaisir de partager et de découvrir l’autre, sa culture, ses habitudes, autour d’un bon repas ou à chaque instant du quotidien.

Envie d’accueillir une personne réfugiée dans votre colocation?

Si vous disposez d’une chambre libre dans votre colocation bruxelloise et que vous souhaitez participer au projet CALM en la proposant à une personne réfugiée, contactez SINGA. L’association se chargera de vous mettre en lien avec un·e nouvel·le arrivant·e à la recherche d’un logement qui convienne au mieux au mode de vie de la colocation et d’organiser une rencontre.

Agir autrement

Vous aimeriez créer du lien avec les personnes réfugiées mais vous n’avez pas de place à proposer dans une colocation? SINGA vise à favoriser l’émergence d’espaces de rencontre et d’échange entre personnes réfugiées et bruxelloises de mille et une façons: des visites culturelles, activités sportives, cours de cuisine, promenades en pleine nature,… L’association a également mis en place le programme « BUDDY » qui vise à mettre en relation des binômes formés d’un·e nouvel·le arrivant·e et d’un·e local·e. Plus d’infos sur le site Internet.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Lire aussi: