Home Lifestyle Ce texte bienveillant va parler à toutes les hypersensibles

Ce texte bienveillant va parler à toutes les hypersensibles

Stéphanie Dezangré, la créatrice de la marque de bijoux Tiroir de Lou, vient de livrer un témoignage puissant et optimiste sur l’hypersensibilité. Un texte qui ne manquera pas de résonner à l’oreille de toutes celles qui vivent leurs émotions à vif.

« L’hypersensibilité, ce pouvoir magique ». Voici comment s’intitule le joli texte de Stéphanie Dezangré, aux commandes de la marque de bijoux éthiques Tiroir de Lou. Dans celui-ci, elle lève le voile sur l’hypersensibilité, sujet qu’elle maîtrise sur le bout des doigts puisque cela fait partie de ses traits de personnalité. Pour rappel, l’hypersensibilité, c’est le fait de ressentir tout de façon exagérée que ce soit les émotions, les souffrances, les états négatifs.

Pour exprimer les sentiments qui l’habitent, et qui semblent si difficiles à comprendre pour les personnes qui ne sont pas hypersensibles, « Lou » fait appel à une série de métaphores…

En tant que grande sensible, j’ai souvent l’impression d’être un petit morceau de papier de soie. Je peux être si légère, voler si haut. Et, parfois, s’il pleut fort, je peux rester clouée au sol, comme engluée. Être hypersensible, c’est vivre tout très fort. Le joli comme le moche. Les vols en altitude, comme les heures dans le goudron encore chaud. Ce qui effleure les autres me gifle. Ce qui soulève un coin de sourire chez les autres, me fait pleurer de joie. Je suis née comme ça. Mon âme est à vif. La vie m’éblouit, me gifle, m’enchante, me griffe, me transporte, me transcende… Ma boîte de vitesses n’a pas l’option ”point mort”.

L’hypersensibilité, un pouvoir magique!

Comme elle l’explique, l’hypersensibilité est parfois éreintante à vivre, mais ce qu’on adore dans ce témoignage, c’est qu’il aborde l’hypersensibilité de manière positive, là où on la présente parfois comme une pathologie. Qu’il donne envie de considérer son hypersensibilité comme une force, un challenge à relever, avec bienveillance et non pas comme un handicap.

Sans nous, petits extraterrestres aux grands cœurs, la vie aurait moins de saveur. Sans nos lunettes à facettes, sans nos âmes-éponges, sans nous, artistes, créatifs, idéalistes, magiciens des temps modernes, le monde serait moins lumineux!

Le texte en entier est à retrouver par ici.

Crédit photo: Tiroir de Lou.

À lire aussi: