Home Lifestyle Adresses INSOLITE: où trouver la cabine de téléphérique de Namur?

INSOLITE: où trouver la cabine de téléphérique de Namur?

Où se cache la fameuse cabine de téléphérique de Namur datant de 1957? On a la réponse! L’oeuf rouge (qui change parfois de couleurs) trône fièrement dans la cour d’un restaurant bien connu du piétonnier!

Le saviez-vous?

Durant tout une époque, Namur possédait un téléphérique. Ce dernier, construit en 1957, servait à emmener les touristes du bas de la Citadelle au Belvédère. Malheureusement en 1997, pour des raisons de sécurité (risque d’éboulement), le téléphérique doit fermer ses portes. En 2002, il est presque totalement détruit lors d’un incendie criminel… “Presque”, car une cabine du téléphérique d’époque est sauvée et cette dernière se trouve toujours à Namur… dans la cour du restaurant Fenêtre sur Cour situé dans le vieux Namur. Claude Genette, le patron de l’établissement nous explique l’histoire de cet “oeuf”.

L’histoire de la cabine de téléphérique

L’histoire commence en janvier 2011, le 26 précisément. Ce jour-là, un article de La Meuse retient mon attention : une authentique cabine du téléphérique de la Citadelle de Namur est à vendre sur eBay pour la somme de 600€. Au départ, l’acheter m’intéresse pour l’exposer dans mon établissement quelques mois, avant de la rapatrier dans mon jardin comme attraction pour mes enfants… Dès le lendemain, je me connecte sur eBay et une minute avant l’heure limite, je fais une offre supérieure au prix. La surenchère ne grimpe que très légèrement et je remporte le bien pour 621€ !” explique le Namurois.

Emballé par l’authenticité de cet « œuf » namurois et les souvenirs qu’il fait rejaillir, mon idée de simple exposition du départ évolue…  C’est ainsi que, faisant appel à des spécialistes et à ma propre formation de technicien, nous effectuons de savants calculs prenant en compte la traction, la charge, la force motrice etc… pour finalement suspendre la cabine sur un câble, en toute sécurité. Aujourd’hui, elle peut se déplacer grâce à un chariot transporteur et ainsi monter à une hauteur de 6 mètres sur une distance de 17 mètres” continue-t-il.

Rouge, jaune, noir

Je l’avoue, je ne suis pas mécontent du résultat. C’est une petite attraction « coup de pub » c’est vrai, mais pour ceux qui ont eu le bonheur de connaitre le téléphérique du temps de son vivant si je puis dire, le voir revivre un peu de cette manière, c’est sympa ! Il n’est pas question pour autant d’effectuer des va-et-vient incessants à la demande… Cette relique du téléphérique trône fièrement dans la cour de mon restaurant Fenêtre sur Cour dans le vieux Namur. Nous nous plaisons aussi à changer son apparence et ses couleurs au gré des saisons ou plutôt des événements saisonniers ou festifs. C’est ainsi que, lors de la coupe du monde en 2018, elle s’est parée de nos couleurs nationales noir-jaune-rouge, ou qu’elle s’est vue affublée d’un énorme nœud à l’occasion des fêtes de Pâques ou encore, qu’elle s’est vue héberger le Père Noël « en personne » durant la période concernée…”

À tout cela, j’ajouterai qu’il ne se passe pratiquement pas un jour sans que l’on me demande de pouvoir prendre mon téléphérique en photo, les visites guidées touristiques font automatiquement un détour via mon établissement pour découvrir cette petite particularité…” termine Claude Genette. Nous aussi, on risque de bientôt faire un petit détour…

Et au printemps 2021, on fera un petit détour par la Citadelle car un nouveau téléphérique flambant neuf va voir le jour!

Copyright photos: Claude Genette

Lire aussi: 

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.