Home Lifestyle Job BLOCUS: 7 conseils pour se préparer au mieux à cette période intense

BLOCUS: 7 conseils pour se préparer au mieux à cette période intense

Shutterstock
Shutterstock

Winter is coming! Et avec lui les vacances de Noël, ou plutôt la délicate période de blocus. Un moment intense durant lequel le stress devient vite palpable. La clé pour préparer et surmonter au mieux cette épreuve? L’or-ga-ni-sa-tion.

Décembre rime avec Réveillon et Nouvel An, une période de détente où on festoie à coup de champagne et de cotillons. Mais pour tous les étudiants du supérieur, ça c’était avant. En effet, pour eux la fin d’année va de pair avec syllabus, notes, livres, slides, travaux, schémas, résumés… Une charge de travail qui peut vite impressionner. Et entre toutes les méthodes et expériences dont on entend parler à droite à gauche, on ne sait pas toujours où donner de la tête, ni par où commencer. Voici donc quelques conseils pour s’organiser et se préparer au mieux à cette période difficile. Allez, courage!

1 / 7
Réalisez un planning
Organisez vos cours
Travaillez dans un espace agréable
Dormez suffisamment
Mangez équilibré
Déconnectez-vous
Prenez du temps pour vous
Réalisez un planning
Réalisez un planning

Commencez par préparer un planning. Imprimez un calendrier à remplir ou créez un document sur votre ordinateur pour qu’il soit plus facilement modifiable. Faites-en quelque chose de joli et de bien agencé. Divisez chaque journée en différentes périodes (matin, après-midi et soirée par exemple) tout en notant des tranches horaires pour vos pauses. Répartissez ensuite la charge de travail sur les différents jours d’étude. Pour cela, prenez le temps d’analyser le nombre d’heures nécessaires pour chaque cours. Cette évaluation se fait sur une série de critères : le volume de la matière, votre intérêt pour celle-ci, sa difficulté, vos capacités, le fait qu’il faille faire des exercices ou non, … Notez que tout le monde n’a pas besoin du même temps d’étude. Un planning se construit donc de manière personnelle et sera toujours différent de celui de vos potes. Ne perdez dès lors pas votre temps à comparer. Sachez aussi que le cerveau travaille mieux quand on lui donne un contenu diversifié. Mieux vaut ainsi alterner les cours « faciles » et les cours plus « difficiles ». Enfin, si vous n’êtes pas satisfaite de votre journée, ne vous stressez pas et restez calme. Le travail non réalisé pourra être ajouté à un autre moment, prenez juste le temps d’analyser la situation et de trouver une solution face à ce retard. Demain est un autre jour!

Organisez vos cours
Organisez vos cours

Synthèse bien construite rime souvent avec réussite! Avant de commencer à étudier, vérifiez ainsi que chaque cours est en ordre et le plus complet possible. Si besoin, demandez celui d’une autre personne afin de compléter les quelques oublis. Organisez ensuite le tout par chapitres et sous-titres. Essayer d’obtenir un contenu global et concis à la fois: moins il y a de pages moins c’est déprimant. Réalisez également une table des matières que vous viendrez compléter durant votre étude en y dégageant les éléments essentiels. Vous obtiendrez ainsi un plan détaillé pour chaque cours, ce qui vous permettra de réviser et mémoriser le tout plus rapidement et efficacement. Si vous n’avez pas pris le temps de réaliser vos propres synthèses, essayez de récupérer celle d’un autre étudiant. Mais prenez grand soin de toujours tout reformuler à votre façon pour une meilleure mémorisation.

Travaillez dans un espace agréable
Travaillez dans un espace agréable

Le lieu de travail est lui aussi un élément important pour la réussite de vos études. Entre ceux qui préfèrent travailler dans leur chambre au calme, ceux qui envahissent les bibliothèques pour leur ambiance studieuse, ou ceux qui squattent les cafés cosys, les profils varient. Dans tous les cas, l’important est de trouver l’endroit le plus propice pour une concentration et une efficacité maximales. Plusieurs critères doivent donc être pris en compte. Tout d’abord choisissez un lieu bien éclairé, de préférence à la lumière du jour. La pièce doit être chauffée mais pas trop: un endroit étouffant peut en effet rapidement conduire à des maux de tête. Elle doit aussi être bien aérée avec une atmosphère saine. Veillez ensuite à travailler dans une position confortable. On proscrit l’étude dans le lit ou dans un fauteuil: pour cause de flemme assurée. Privilégiez ainsi une chaise avec un bon maintien pour le dos.

Lire aussi: 5 astuces pour bien se tenir sur sa chaise de bureau

Dormez suffisamment
Dormez suffisamment

Si la journée, les lieux favorables au sommeil doivent être évités, la nuit on file dans son lit! Dormir moins pour étudier plus est en effet une des pires idées traversant la tête des étudiants. Passer une nuit blanche, ou même ne pas dormir suffisamment, altère la concentration en intensifiant la fatigue. Pour emmagasiner au mieux ce qu’on a étudié pendant la journée, dormir huit heures par jour est donc indispensable. Mais si vous finissez d’étudier le soir, ne foncez pas directement sous la couette. Accordez-vous plutôt une heure pour vous détendre et vous déconnecter de votre cours. Tentez aussi d’évitez de vous repasser en mémoire chaque partie: vous stresserez pour rien en vous disant que vous n’avez rien retenu. Se détendre est primordial pour passer une nuit calme et réparatrice.

Mangez équilibré
Mangez équilibré

Prendre soin de son corps pendant la bloque passe aussi par une alimentation équilibrée. On commence par une bonne hydratation en buvant de l’eau à volonté. Évitez les sodas sucrés, le café et les autres boissons énergisantes pouvant provoquer des insomnies et augmenter le stress. Lors des fêtes autorisez-vous tout de même un petit écart si vous le souhaitez. Pour les repas, privilégiez les sucres lents (pâtes, riz et pain complet) plutôt que les rapides (biscuits, céréales, barres chocolatées etc.). Les glucides lents distribueront ainsi de l’énergie à votre corps toute la journée et vous éviteront des épisodes d’hypoglycémie. Fuyez ensuite les pauses frigo intempestives. En plus de vous faire perdre du temps, elles risquent de vous faire prendre quelques kilos. Préférez plutôt 3 à 4 repas complets et légers à la fois. Si vous vivez toujours chez papa et maman, n’hésitez pas à faire quelques recommandations pour le menu, vos études deviendront alors une bonne excuse pour prendre le contrôle de la cuisine! On s’autorise aussi un repas plaisir par semaine: une bonne pizza ou un fast-food boosteront votre moral à coup sûr.

Lire aussi: 10 aliments qui boostent votre cerveau

Déconnectez-vous
Déconnectez-vous

Vous avez pour habitude d’étudier avec votre téléphone et votre ordinateur? L’excuse « Non mais si je suis sur mon téléphone en plein blocus, c’est pour faire des recherches, partager des astuces avec d’autres étudiants.. j’étudie, je vous jure ! » ne marchera pas avec nous! On sait que vous êtes plutôt en train de faire des snaps, scroller votre fil d’actualité Instagram pour la cinquième fois ou que vous enchainez des vidéos sur Youtube. Pour votre bien-être estudiantin, apprenez à vous déconnecter. Placez votre téléphone dans une autre pièce et n’allumez votre ordinateur que si vous en avez réellement besoin. Gardez une montre ou une petite horloge à proximité pour checker l’heure au lieu de regarder votre téléphone. Vous verrez, vous déconnecter des réseaux vous permettra de mieux vous connecter à votre cours.

Prenez du temps pour vous
Prenez du temps pour vous

Restez réalistes, la période de blocus ne rime pas avec étude non-stop. Ne vous fixez pas des objectifs impossibles, ils ne feront que vous démotiver lorsqu’ils ne seront pas atteints. Et au plus tôt vous vous y prendrez, au mieux vous pourrez profiter de certains moments de détente. Essayer ainsi de caser des périodes de relaxation: se lover dans son canapé en pyjama par exemple. Mais le blocus, c’est aussi l’occasion de bouger, de prendre l’air, et de pourquoi pas se mettre au sport. Essayer d’appliquer le fameux « un esprit sain dans un corps sain ». N’hésitez pas aussi à regarder un peu la télé. Et si c’est possible, pourquoi pas un film ou un documentaire en lien avec votre cours? La musique a elle aussi un rôle important durant cette période: elle influence notre humeur et notre motivation. N’hésitez donc pas à adopter les playlists les plus boostantes.

D’autres articles sur ce fameux blocus:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.