Home Lifestyle BISOU: la méthode simple pour arrêter les achats compulsifs

BISOU: la méthode simple pour arrêter les achats compulsifs

Vous en avez marre d’acheter des nouvelles fringues chaque semaine? Et de craquer de la nouvelle déco tous les 3 mois? On a une astuce toute simple pour arrêter de surconsommer!

Vous avez décidé de consommer de manière moins compulsive, tant pour faire du bien à l’environnement qu’à votre compte en banque ou votre équilibre mental? Bravo! Sauf qu’en pratique, il n’est pas toujours évident de jouer au sourd face à ses pulsions. Heureusement, on a déniché une petite méthode toute simple dans le bouquin, « J’arrête de surconsommer » de Marie Lefèvre et Herveline Verbeken: la méthode BISOU, soit une série de questions à vous poser avant de faire un achat.

B comme Besoin

Demandez-vous à quel besoin répond l’objet que vous voulez acheter. Souvent, on a tendance à acheter avec ses émotions. Une journée en paille? On passe chez Zara en fin de journée pour s’acheter un pull doudou. Avant chaque achat, demandez-vous s’il ne s’agit simplement pas d’une sorte de réconfort? Bonne nouvelle: un câlin à son chat ou une bonne tasse de chocolat chaud, ça marche très bien aussi!

I comme Immédiateté

Est-ce que j’ai besoin de cet objet, maintenant, tout de suite? Voici encore une question qu’il vaut la peine de se poser, surtout quad l’on sait que le sentiment de besoin immédiat est le meilleur ami des achats compulsifs. L’idéal est donc de se fixer un délai, de quelques heures ou de quelques jours ou semaines: aurai-je encore vraiment envie de cette petite blouse à fleurs dans 3 semaines? En général, c’est comme l’envie de chocolat après le repas: elle disparaît au bout d’un temps, comme par magie.

S comme Semblable

Demandez-vous si vous n’avez pas déjà des objets similaires chez vous? Si vous avez déjà 3 t-shirts blancs, est-ce que ce quatrième exemplaire faut vraiment la peine, même s’il n’a pas exactement la même coupe? La réponse est non, évidemment!

O comme Origine

D’où vient l’objet que je désire acheter? Ai-je vraiment envie d’acheter cette veste Primark à 10 €, quand je connais les conditions de fabrication au Bangladesh? Souvent, cette simple question peut vous faire revenir à la raison.

U comme Utile

Last but not least: cet objet est-il vraiment utile à ma vie? Vous acheter un enième vase en cuivre, jusque parce que c’est joli, ne revêt que très rarement une fonction utile. Évidemment, il faut savoir se faire plaisir; le beau et l’esthétique revêtent d’ailleurs une vraie fonction de bien-être pour certaines personnes. À vous de trouver un juste équilibre!

Pour aller plus loin:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.