Home Lifestyle Animaux Le braconnage des rhinocéros diminue, mais il n’y a pas de quoi...

Le braconnage des rhinocéros diminue, mais il n’y a pas de quoi (trop) se réjouir

Rhinocéros du parc Kruger Getty Images
Rhinocéros du parc Kruger Getty Images

C’est une excellente nouvelle qui nous vient du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), qui est une organisation mondiale: en 2020, le braconnage de rhinocéros a diminué de 39% en Afrique du Sud. Malheureusement, la situation reste tout de même plus que préoccupante. 

En effet, ainsi que le souligne l’IFAW, environ 62 % des rhinocéros braconnés en Afrique du Sud en 2020 ont été tués dans le parc national Kruger, selon des statistiques récemment publiées sur le braconnage des rhinocéros en Afrique du Sud. 394 rhinocéros ont été braconnés en 2020, contre 594 en 2019, soit une baisse de 33 %. Malgré cela, les rhinocéros de la zone emblématique du parc national Kruger restent les plus menacés, avec 245 rhinocéros braconnés en 2020.

Les écogardes sur le front pour protéger les rhinocéros

“L’adoption d’une approche unifiée montre que la bataille contre le braconnage des rhinocéros peut être gagnée”, s’enthousiasme l’IFAW, même si gagner une bataille ne veut pas forcément dire gagner la guerre.

Il est difficile, dangereux voire mortel de s’attaquer aux criminels de la faune sauvage. En plus de féliciter le ministère et ses partenaires, une grande partie du mérite doit revenir aux écogardes en première ligne et aux autorités chargées des poursuites” – Neil Greenwood, Directeur régional d’IFAW pour l’Afrique australe

Et d’ajouter que “la pression constante sur les rhinocéros du parc national Kruger est préoccupante. Comme il abrite la plus grande population de rhinocéros d’Afrique du Sud, ces animaux vont rester dans la ligne de mire des braconniers. Il est important de se concentrer encore plus sur la nécessité de donner à la gestion et aux écogardes de Kruger ce dont ils ont besoin pour arrêter les braconniers”.

Lire aussi: