Home Lifestyle Animaux 8 astuces pour aider votre chat à mieux supporter votre absence

8 astuces pour aider votre chat à mieux supporter votre absence

Mikhail Vasilyev @Unsplash
Mikhail Vasilyev @Unsplash

Les 90% du temps votre chat semble considérer que vous faites partie des meubles et vous utilise comme grattoir ou coussin, quand il ne vous snobe pas carrément. Il se peut pourtant qu’il soit bien plus attaché à vous – et sentimental – qu’il ne le laisse paraître. Au point de pouvoir développer un trouble anxieux lorsque vous quittez la maison. On fait le point sur les symptômes et les solutions pour aider votre boule de poils préférée à gérer la séparation.

À l’inverse du chien, le chat a la réputation d’être indépendant et plutôt autosuffisant. Ce qui porte à croire qu’il vivra d’office sereinement une séparation avec son maître. Qu’il lui suffira de faire sa vie, une petite sieste au chaud, en attendant sagement le retour de son bipède préféré pour lui réclamer sa pâtée. Cependant, certains compagnons à quatre pattes vivent très mal le fait de se retrouver seul, même durant quelques secondes, de quoi rendre leur vie quotidienne infernale.

Comment cela se manifeste-t-il?

L’anxiété de séparation est un trouble du comportement qui s’exprime par un état de stress intense chez l’animal, quand son maître, ou une personne à qui il est très attaché, s’absente et ce, même pour un court instant. Cette situation, loin d’un simple ennui ou d’un manque de stimulation, met le chat dans un état de panique intense. Le stress de séparation se manifeste le plus souvent chez les chats qui n’ont pas été sevré ou qui ont subi un abandon.

Au quotidien le trouble s’apparente à un fort attachement. Votre chat vous accompagne partout dans la maison et peut aller jusqu’à vous suivre dehors en poussant des miaulements de détresse quand vous vous en allez.

En votre absence, l’animal peut paraître agité ou au contraire se cacher et ne plus bouger. Il peut manifester une agressivité anormale, se mettre à miauler sans cesse, même la nuit, refuser de se nourrir, uriner partout dans la maison ou encore adopter certains comportements compulsifs comme griffer les meubles ou un pratiquer un toilettage intensif.

Comment l’aider ?

Dans les cas les plus sévères de dépendance, l’animal peut dès la première seconde souffrir de votre absence. Il faut absolument le désensibiliser à la séparation pour améliorer son confort de vie (et le vôtre).

1

Habituez-la à être seul

Il est essentiel de diminuer graduellement l’angoisse, en commençant par des éloignements de courte durée. Partez dans une autre pièce et revenez quelques secondes/minutes plus tard. Vous lui ferez ainsi comprendre que vous ne vous êtes pas volatilisé et qu’il n’est pas abandonné. Rallongez petit à petit le temps de séparation jusqu’à ce qu’il s’y habitue.

2

Soyez bref

N’éternisez pas votre départ, plus vous tenterez de le calmer et de le rassurer plus il sera angoissé. Alors, soyez rapide, serein et partez rapidement.

3

Rendez votre relation plus saine

Il est primordial que votre chat apprenne à vivre sans vous. Lorsque vous êtes présent, ignorez-le de temps à autre, ne focalisez pas toute votre attention sur lui et ne répondez pas à toutes ses demandes. Ainsi, il apprendra petit à petit qu’il n’a pas besoin de vous à chaque seconde.

4

Établissez une routine

Pensez à lui accorder l’attention qu’il mérite en instaurant des rituels de jeux durant au moins 30 minutes par jour et des moments de câlins afin de le rassurer.

5

Adaptez son environnement

Pour lui faire oublier votre absence, améliorez son environnement en le stimulant au maximum et ainsi, lui permettre de détourner son attention. Vous pouvez par exemple cacher des petits snacks un peu partout dans la maison, lui proposer des petits jouets ou encore laisser la télévision ou la radio allumée.

6

Identifiez son « doudou »

Surprenant mais vrai, votre chat peut, comme les humains, avoir un doudou qui possède un fort pouvoir apaisant. Il s’agit d’un petit objet qu’il adore et avec lequel il joue beaucoup. Identifiez-le et laissez-le à sa disposition quand vous n’êtes pas là. Il peut aussi s’agir d’un vieux vêtement qui porte votre odeur et que vous laissez dans son panier.

7

Utilisez des phéromones

Les phéromones sont des molécules qui s’apparentent aux hormones et qui sont émises par la plupart des animaux, notamment par les félins. Il existe des diffuseurs à brancher, qui agissent de façon procurer à votre chat une sensation d’apaisement, de bien-être et de sécurité.

8

Faites appel à un vétérinaire

Un changement brutal de comportement chez le chat, peut révéler une pathologie cachée. Rien ne vaut l’avis d’un professionnel. Alors, si vous sentez que votre compagnon ne va pas bien et que son stress ne fait qu’empirer, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire pour vous assurer qu’il est en bonne santé.

À lire aussi :

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.