Home Lifestyle Animaux Ces deux chats sont les seuls locataires d’un appart’ de rêve, au...

Ces deux chats sont les seuls locataires d’un appart’ de rêve, au loyer de 1300 €

Stef Versoza @Unsplash
Stef Versoza @Unsplash

Alors que la plupart des étudiants galèrent à trouver un kot à un prix acceptable, le père de Victoria Amith, étudiante dans la Silicon Valley débourse pas moins de 1.300€ par mois pour loger les chats de sa fille.

Tina et Louise sont deux félins qui ont le luxe de vivre dans un 37 mètre carré, sans la présence d’humains. Leur appartement situé dans la ville de San José aux USA, comprend notamment un canapé, une salle de bain ainsi qu’une Apple TV. Même nous, on n’en demande pas tant.

Rien n’est trop miaou

Le père de Victoria ne refuse apparemment rien aux matous bien-aimés de sa fille.  Il a ainsi déclaré que « ça lui semblait être la solution la plus évidente qui soit ». En partant vivre sur le campus universitaire de la Silicon Valley, sa fille se trouvait dans l’incapacité d’emménager avec ses deux boules de poils dans son logement universitaire. Lui-même, ne pouvant pas s’occuper des chats, ils ont décidé de leur louer un appartement. Problème réglé donc.

Le propriétaire de l’appartement, David Callisch, ne voit lui, aucun inconvénient à accueillir ces petits êtres à quatre pattes comme locataires. Il en est même plutôt content, parce qu’elles ne boivent pas, ne fument pas et surtout « elles sont très silencieuses, même si elles empestent l’appartement ».

Un poil indécent

En ce qui nous concerne, nos poils se hérissent quand on pense que certains n’ont même pas de quoi se payer un toit. Bien que cette anecdote puisse faire sourire, elle est d’autant plus effarante connaissant la crise du logement de la région. Beaucoup de gens sont ainsi obligés de vivre dans leur voiture, dans des caravanes ou des tentes par manque de moyen. En effet, la ville de San José affiche des loyers parmi les plus chers des États-Unis, avec une moyenne de 2.200€ par mois.

Alors même si on porte un amour inconditionnel à nos boules de poils, on leur offrira plutôt un joli arbre à chat et une avalanche de câlins. Ou, une super cat-sitter.

D’autres histoires de matous: