Home Lifestyle 7 situations que connaissent toutes les geekettes

7 situations que connaissent toutes les geekettes

Si le terme Geek est devenu banal au point d’être entré au Larousse, force est de constater qu’être une fille qui aime les jeux vidéos, les nouvelles technologies et vit d’amour et de science-fiction reste toujours perçu comme un bug informatique. Alors, si vous aussi vous appartenez à l’espèce encore peu reconnue – et comprise – des geekettes, vous vous reconnaîtrez surement dans ces situations!

1. Susciter l’étonnement

« Quoi, toi tu joues aux jeux vidéos? ». Une phrase entendue au moins un millier de fois, que ce soit par la gente masculine ou féminine et suscitant des regards proches de ceux que l’on obtiendrait si l’on avouait qu’on adorait sniffer des chips et danser nue devant un feu de camp. Pourtant promis, le fait d’être une fille n’empêche en rien d’utiliser ses doigts et son cerveau pour défoncer furieusement les ennemis en plein champ de bataille.

2. Ne pas être prise au sérieux par les gamers

Si nombre de joueurs à testosterone utilisent des pseudos et des avatars féminins, ils sont souvent perturbés en découvrant que derrière un personnage se cache une fille de la vie réelle. S’en suivent alors bien souvent des commentaires lourds quand ils ne sont pas carrément machos. Rapidement remplacés par un franc énervement quand ils réalisent que notre level dépasse de loin le leur ou qu’on les envoie au tapis pour la huitième fois d’affilée.

3. Avoir droit aux clichés

Oui je suis une gekette. Non je ne joue pas aux Sims ni ne pense que cela signifie porter une tenue d’écolière rappelant les mangas qui font fantasmer les ados. Par contre je sais rebrancher les câbles de mon ordinateur toute seule, comprends les bases de la programmation, suis calée en applications et cap de réparer les bugs de mon site web. #RetourneFaireDesCrêpes.

4. Parler un langage différent

Les termes de LAN, stuff, looter ou level up sonnent comme de doux mots d’amour à nos oreilles.

5. Recevoir des cadeaux originaux

Ou comment sauter de joie en recevant le dernier Super Smash Bros sur Switch, faire des bonds en découvrant un art book du jeu Diablo III sous le sapin, rêver d’avoir un petit Murlock de Wow en peluche, dévorer la série des livres Warhammers ou trouver qu’un tableau en pixels est le comble du chic.

6. Repenser la définition de belle soirée

Après la pire des journées, on ne rêve plus que de s’écouter la version instrumentale de la bande-originale de Zelda en lisant un comics dans son bain ou encore de grignoter en défonçant des monstres à coup de clics rageurs.

7. Etre entourée de garçons

Sans vraiment le vouloir, il faut dire que l’on évolue dès lors dans un univers résolument masculin. Plus encline à partager une conversation sur les comics ou les dernières évolutions PC et à jouer toute la nuit à une vieille version de Counter Strike avec ses potes qu’à aller voir Fifty Shades of Grey au cinéma avec les copines. Question de priorité geek.

D’autres situations qu’on connait bien:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.