Home Lifestyle 36 idées concrètes pour aider les migrants en Belgique

36 idées concrètes pour aider les migrants en Belgique

Cire
CireCire

Deux fois par an, l’organisme Ciré met à jour sa liste des initiatives à prendre pour aider les personnes exilées en Belgique. Des idées concrètes pour pouvoir vraiment faire la différence.

Le Ciré propose 36 actions concrètes pour aider les migrants. Vous pourrez retrouver l’intégralité des actions ici! 

1

S’inscrire sur WeCanHelp

En vous inscrivant sur la plateforme en ligne WeCanHelp, vous pouvez proposer votre aide aux personnes exilées. Cette plateforme centralise toutes les offres de personnes qui veulent aider. Il suffit de poster votre petite annonce, que vous ayiez envie d’offrir des dons matériels, des cours de langue, de l’aide juridique, de l’aide à la traduction, un hébergement…

2

 Offrir un repas aux personnes exilées et vulnérables

2,50 € : voici ce que coûte l’un des 650 repas offerts au parc Maximilien et à la gare du Nord chaque vendredi aux réfugiés et aux démunis. Ce mouvement citoyen rembourse aussi les achats alimentaires des hébergeurs, soutient des acteurs de terrain (Bruxelles, Calais, Metz) et prépare des repas dans divers lieux d’accueil. Si ça vous intéresse, il suffit de rejoindre le groupe Facebook.

3

Vérifier si ma commune est hospitalière

Vous pouvez vous rendre sur le site www.communehospitaliere.be pour vérifier que votre commune figure parmi celles qui visent à améliorer l’accueil des personnes migrantes. Vous pourrez ainsi connaître les projets que met en place votre commune dans ce sens. Le site vous explique aussi comment introduire une interpellation citoyenne si votre commune n’a pas encore adhéré au réseau des “Communes hospitalières”. Un kit d’outils est à votre disposition pour afficher et diffuser votre projet d’interpellation.

4

Aller voir un spectacle sur une scène solidaire

Depuis janvier 2017, plusieurs lieux culturels bruxellois se sont réunis sous le label “United Stages ». Vous pouvez donc aller voir une pièce engagée avec vos amis. Vous payez votre ticket un peu plus cher mais ça permet de contribuer à une récolte de fonds. Pour avoir accès à la liste des membres du label, rendez-vous sur leur site.

5

Soutenir des mineurs étrangers non accompagnés

Pour aider les MENA (mineurs étrangers non accompagnés), vous avez plusieurs alternatives : devenir famille d’accueil, devenir famille de parrainage (à Namur et à Liège) ou encore, mettre votre bien en location (à Bruxelles, Namur et Liège). Vous pouvez également contacter Live in Color asbl à Liège. Cette asbl a créé un programme de parrainage citoyen/jeune réfugié qui favorise l’intégration et l’éducation des enfants, des jeunes et de leur famille. L’organisation recherche en particulier des volontaires pour suivi scolaire, visite de logement, aide administrative…

6

Soutenir la coordination des sans-papiers de Belgique

Ces personnes qui n’ont pas ou plus de titre de séjour sont environ 150.000 en Belgique, de tous les âges et de toutes les nationalités. En séjour irrégulier, il leur est très difficile d’avoir accès à leurs droits fondamentaux (soins de santé, alimentation, logement, éducation, travail, sécurité…). La Coordination des sans-papiers de Belgique est un réseau autonome de tous les collectifs sans-papiers en lutte actuellement en Belgique. Informez-vous via leur page Facebook et Sans-Papiers TV. Pour plus de manières de soutenir les sans-papiers, consultez “Comment soutenir les personnes sans-papiers? Voici 8 idées concrètes”

7

Boire de la bière

Eh oui ! La 100PAP est une bière dont les bénéfices financent les logements des occupations de personnes sans papiers. Vous pouvez commander des caisses de bières via ce formulaire et/ou aller en boire au bar de La Serre ou dans l’un de ces lieux. Pas trop difficile, n’est-ce pas ?

8

Soutenir les personnes en centres fermés

En leur rendant visite, en contactant le Collectif Crer. En achetant une recharge de carte de téléphone de 10 euros chez Lycamobile et en envoyant le code de la recharge à Getting The Voice Out. En rejoignant ces deux collectifs pour prendre part à diverses mobilisations contre les centres fermés et les expulsions.

A Liège, le Collectif de Résistance aux Centres pour Étrangers (CRACPE) organise des visites aux détenus au centre fermé de Vottem.
Plus d’infos sur le CRACPE sur leur site et page Facebook

9

Héberger les personnes migrantes

Vous voulez éviter que des exilé·e·s dorment dehors? La Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés Bruxelles organise des hébergements chez des particuliers. Vous pouvez héberger mais ne pouvez pas venir au parc Maximilien? Vous pouvez faire des trajets mais ne pouvez pas héberger? Toute aide est importante et tout s’organise au jour le jour via ce groupe. Des questions? Posez-les via le groupe.

Vous hésitez à sauter le pas ? Le site “Perles d’accueil” recense un grand nombre de témoignages de familles ayant offert le gîte aux migrants du parc Maximilien. Vous avez une chambre libre et pouvez héberger une personne reconnue réfugiée pendant 2 mois ou plus ?

SINGA Belgium vous met en relation et vous accompagne tout le long grâce à son projet CALM (“Comme à la Maison”). Des questions? Consultez cette FAQ.

10

Devenir un voisin solidaire

Depuis mars 2017, Ligue des familles – le Mouvement et Convivial proposent à des Belges et des citoyens résidents de longue date d’entrer en contact avec des réfugiés habitant dans leur voisinage immédiat. Échange, réciprocité, partage, entraide, enrichissement mutuel… Créez une relation de voisinage particulière avec une personne ou une famille réfugiée habitant près de chez vous! Prenez part au projet « Voisins solidaires » et offrez vos services selon vos disponibilités, compétences et envies!

Plus d’infos: https://voisinssolidaires.be/

11

Devenir bénévole pour une association de soutien aux réfugiés

A Bruxelles, pour la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés.

Dans la Province du Luxembourg, contactez le CRILUX pour connaitre les collectifs et initiatives.

Dans la région du Centre (La Louvière, Mouscron…), contactez le CeRAIC pour connaître les collectifs et initiatives.

12

Faire appel au service traiteur « Délices afghans à domicile »

Si vous organisez un événement et que vous avez besoin d’un traiteur, pourquoi ne pas faire appel au service traiteur “Délices afghans à domicile” et soutenir ainsi le Collectif des afghans Sans Papier/zonder Papieren Afghaans Collectief. Ou comment allier l’utile à l’agréable.

13

Donner des vêtements

Faites de la place dans vos armoires en donnant des vêtements (en bon état!), des produits d’hygiène, des couvertures, etc. ! Voici quelques organisations qui acceptent les dons matériels : Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés Bruxelles
Je dépose des vêtements, produits d’hygiène (voir liste) dans les différents points de collecte ou j’organise une collecte au bureau, à l’école…Samusocial (pour des dons de couvertures), asbl Solidarité Grands Froids (pour des dons de vêtements), DoucheFLUX, Aide aux personnes déplacées, Convivial

14

Mettre à disposition une chambre inoccupée ou un matelas

Vous pouvez héberger pendant un jour ou plus, dans un lit, sur un matelas, sur un canapé? Contactez la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés à hebergement@bxlrefugees.be. Vous avez une chambre libre et pouvez héberger une personne reconnue réfugiée pendant 2 mois ou plus ? SINGA Belgium vous met en relation et vous accompagne tout le long grâce à son projet CALM (“Comme à la Maison”). Des questions? Consultez cette FAQ.

15

Donner son ancien GSM

Encore une action concrète et facile ! Vous pouvez donner votre vieux GSM au Collectif CRER ou à la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés Bruxelles pour permettre aux personnes exilées de rester en contact avec leurs proches.

C’est un vieux GSM (sans caméra)? Il sera très utile aux personnes en centres fermés.
— Contactez le Collectif CRER.
— À Liège, contactez le Collectif de Résistance aux Centres pour Étrangers (CRACPE) via leur site leur page Facebook.

C’est un smartphone et il fonctionne toujours ? Amenez-le au Hub humanitaire (100 Avenue du Port, 1000 Bruxelles – près de Tour & Taxis).

16

Proposer une colocation à un.e réfugié.e

Si vous habitez une colocation à Bruxelles ou que vous êtes locataire et avez une chambre de libre, vous pouvez permettre à une personne réfugiée d’intégrer votre colocation en contactant l’association Kologa.

17

Devenir traducteur.trice solidaire

Si vous parlez plusieurs langues, vous pouvez rejoindre le groupe Facebook « Les traducteurs solidaires » et traduire des textes concernant les réfugié.es, migrant.e.s, exclu.e.s du droit d’asile ou toute autre personne précarisée

Envie de connaître l’intégralité des actions? Rendez-vous ici!

Lire aussi:

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.