Home Lifestyle 23 gestes à adopter pour lutter contre le réchauffement climatique

23 gestes à adopter pour lutter contre le réchauffement climatique

Aujourd’hui, les Belges seront des dizaines de milliers à défiler à Bruxelles dans le cadre de la marche pour le climat. Car il est plus que jamais temps de lutter contre le réchauffement climatique. On vous dévoile 23 astuces à adopter au quotidien pour y parvenir !

En Belgique, comme partout dans le monde, les émissions de CO2 ont augmenté ces dernières années. Les promesses ambitieuses de l’accord de Paris sur le climat, visant à maintenant le réchauffement climatique sous la barre des 1,5 ° sont donc loin d’être tenues. En attendant que les politiciens agissent, il y a beaucoup d’actions à adopter au quotidien pour endiguer ce problème vital ! On a fait le point avec Juliette Boulet, porte-parole chez Greenpeace.

  • Mangez moins de viande

Une étude de l’Université d’Oxford a démontré que notre consommation de viande était ce qui impactait le plus les émissions de CO2 : si l’on réduisait de 50% la production et la consommation mondiale de viande, cela permettrait de réduire de 64% les émissions de gaz à effet de serre. Les animaux génèrent de fortes émissions de méthane. En outre, produire de la viande est aussi synonyme de consommation d’eau : pour produire 500 grammes de bœuf, il faut compter 7000 litres d’eau. En Belgique, des études ont montré que nous mangeons deux fois trop de viande ! Remplacez donc viande rouge, poulet et charcuterie par d’autres apports protéinés comme les oléagineux.

Lire aussi: êtes-vous capable d’arrêter la viande 1 fois par semaine pour la planète?

  • Consommez local

Les produits locaux n’ont pas besoin de faire des kilomètres en avion avant de se retrouver dans votre assiette. Et en plus, c’est bon pour l’économie locale ! Renseignez-vous sur les fermes près de chez vous et/ou sur les épiceries proposant ce genre de produits. Le bon plan ? Efarmz, une plateforme qui permet d’acheter des produits locaux en ligne.

  • Boycottez l’huile de palme

La production d’huile de palme est la première cause de déforestation en Indonésie. De plus, les entreprises qui en produisent drainent les tourbières en les brûlant, ce qui entraîne des incendies de forêt incontrôlables qui émettent une quantité énorme de CO2. Scrutez donc les listes d’ingrédients et optez pour des produits qui n’en contiennent pas. Attention, il n’y en a pas uniquement dans les pâtes à tartiner : l’huile de palme est partout, des chips aux soupes, en passant par les céréales.

  • Consommez de l’eau du robinet

Vous pouvez utiliser un filtre, emporter des gourdes au travail et utiliser une jolie cruche à la maison. Cette bonne habitude permet d’éviter la surproduction de bouteilles en plastique.

  • Diminuez vos trajets en voiture

Selon une étude, chaque kilomètre non parcouru en voiture éviterait l’émission de 140 g de CO2. Dès que c’est possible, prenez les transports en commun, le vélo, la trottinette ou vos deux jambes ! En plus, c’est meilleur pour votre santé et votre portefeuille, au vu du prix du carburant qui ne cesse d’augmenter. Autres bonnes idées : faire du co-voiturage ou renoncer à votre voiture de société pour un pass multi-modal, si ça existe au sein de votre entreprise.

  • Réduisez vos voyages en avion

Surtout les voyages low-costs à l’intérieur de l’Europe. Prendre le train de nuit revient parfois moins cher et peut apporter un certain charme à vos vacances. Certaines compagnies de transport ferroviaire ont d’ailleurs relancé des campagnes pour inciter les jeunes à utiliser le train (nightjet.com, par exemple !).

  • Optez pour un fournisseur d’énergie verte

Greenpeace a dressé un classement des fournisseurs d’énergie vraiment verte pour vous aider dans vos choix. Découvrez la liste sur monelectriciteverte.be

  • Achetez des appareils électro-ménagers A++

Vous pourrez, en plus, utiliser vos éco-chèques pour les acheter, dans la plupart des magasins.

  • Remplacez vos vieilles ampoules par du LED

Ces ampoules consomment 5 fois moins d’énergie que les ampoules classiques

  • Rangez votre frigo

Un frigo ordonné permet à l’air froid de circuler correctement. Mal rangé, l’appareil va dépenser plus d’énergie pour garder les aliments frais. Dans le même ordre d’idée, ne placez jamais au frigo un aliment ou un repas chaud.

  • Dégivrez votre congélateur

Une couche de 4mm de givre double la consommation d’électricité, alors pensez à dégivrer votre congélateur une fois tous les trois mois.

  • Éteignez vos appareils électroménagers

Dès que vous ne les utilisez pas, pensez à débrancher vos appareils électroménagers ou à les éteindre grâce à un multiprises. Eh oui, même s’ils sont en veille, vos appareils consomment de l’énergie.

  • Couvrez vos casseroles

Non seulement vos aliments cuiront plus vite, mais en plus, vous dépenserez moins d’énergie.

  • Évitez le sèche-linge

Faites sécher votre linge à l’air libre, idéalement dehors les beaux jours.

  • Lavez vos vêtements à basse température

En général, laver vos vêtements à 30 ° est bien suffisant pour faire disparaître les tâches.

  • Utilisez des applications non polluantes

Certaines applications tournent aux énergies propres et d’autres en énergie polluante. Sur www.clickclean.org, vous découvrirez les applications les plus écolos. Facebook, Youtube, Instagram et iTunes sont des bons élèves, là ou Vimeo et Twitter sont de vrais cancres !

  • N’abusez pas de Netflix

Eh oui, certaines plateformes de Steaming comme Netflix sont très impactantes en terme d’émissions de CO2. Alors dès que c’est possible, téléchargez vos films plutôt que de les regarder en streaming.

  • Videz votre boîte mail

L’envoi de mails requiert le passage par plusieurs data centers, tout comme leur stockage. Par exemple, l’envoi de 33 mails d’1Mo à deux destinataires par jour et par personne génère annuellement des émissions équivalentes à 180 kilos de CO2. Réduisez donc le nombre de destinataires de vos mails, optimisez le poids des pièces jointes (en compressant vos fichiers par exemple) et nettoyez régulièrement votre boîte mail.

  • Changez de moteurs de recherche

Et optez pour une version écolo comme Ecosia (à chaque fois que vous ferez une recherche, vous contribuerez à sauver un arbre) ou Lilo qui finance des projets environnementaux.

  • Customisez vos vêtements

L’industrie du textile a un impact environnemental très important que ce soit en termes de produits chimiques utilisés, de pollution des eaux alentours, etc. Pourtant, l’industrie nous pousse à en consommer toujours plus. Avant de jeter vos vêtements, pensez d’abord à les customiser : une nouvelle broderie sur un t-shirt ou une veste peut faire des miracles.

  • Vendez vos vieux vêtements sur les vide-dressings

Si vous ne les mettez vraiment plus, pensez à troquer vos vêtements avec vos copines, à participer à des vide-dressings ou à télécharger la super application Vinted qui permet de vendre et d’acheter des vêtements de particulier à particulier.

  • Créez vos cosmétiques

Beaucoup de cosmétiques sont nocifs pour l’environnement, en raison du plastique (souvent non-recyclable) utilisé pour les emballages, mais aussi des substances chimiques émises dans l’eau lors du rinçage qui impactent directement les écosystèmes aquatiques. Optez donc pour des produits éco-friendly ou créez-les vous-même (de nombreux livres et tutos existent à ce propos). L’application QuelCosmetic permet de scanner directement vos produits et de constater leur toxicité.

  • Soyez exigent avec vos dirigeants

Comme le rappelle Juliette Boulet, porte-parole chez Greenpeace, les actes cumulés individuellement sont importants mais ne seront pas suffisants. Il faut aussi être plus exigeant envers nos dirigeants, notamment en votant en toute connaissance de cause, en participant à des marches, des manifestations et en signant des pétitions.

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.