Home @Home & Sorties Vous avez les idées mais pas l’argent? Voici un bon plan!

Vous avez les idées mais pas l’argent? Voici un bon plan!

Votre compte est dans le rouge. Adieu projets professionnels et bonjour les problèmes de comptabilité. Pourtant, le refus d’un prêt n’est pas une fatalité. Une alternative a déjà changé des milliers de vie: le microcrédit.

Parce que nous avons été plus longtemps cigales que fourmis, nos banquiers ont la fâcheuse tendance de nous claquer la porte au nez. Face à ce constat, on fait comment pour s'en sortir si on a décidé de se lancer dans un nouveau projet?

Le microcrédit, une idée basée sur la solidarité

Le 28 juin, c’est l’anniversaire de Muhammed Yunus, surnommé "le banquier des pauvres".  Derrière ce nom se cache un prix Nobel d'économie. En 2006, ce Bangladais reçut la récompense ultime suite à la création de la "Grameen Bank". Pour connaître l'origine exacte de ce concept financier, il faut remonter en 1976. Muhammed Yunus rencontre 42 femmes artisanes à qui il manquait 27 dollars pour développer une activité. Yunus s'est alors porté garant auprès d'une banque pour toutes les personnes qui souhaitaient emprunter de l'argent. Le microcrédit était né.

Les avantages du microcrédit

  1. une possibilité d'emprunter de faibles montants.
  2. un remboursement sur une courte durée (maximum 18 mois, de façon mensuelle, hebdomadaire ou journalière).
  3. un taux d'intérêt moins élevé que celui proposé dans les banques.

Pour nous les femmes

La réalité est connue: en Belgique, les femmes gagnent 20% de moins que les hommes. Dans le monde, on considère que ces dernières touchent 10% de moins en travaillant plus. Face à ces inégalités salariales, nous constatons cependant que les femmes possèdent une plus grande capacité de remboursement. Il n'est donc pas étonnant que trois microcrédits sur quatre dans le monde soient attribués aux femmes.

Et concrètement on fait comment?

Notre plat pays compte plusieurs institutions prêtes à nous aider dans nos projets personnels et professionnels: Crédal, Brusoc, microStart, Hefboom, Sowalfin et le Fonds de participation. Qu'on s'entende, il n'est évidemment pas question d'aller frapper à la porte en réclamant un financement de notre prochaine acquisition chez Chanel…
 

Les femmes qui entreprennent aujourd'hui sont un exemple à suivre et nous prouvent qu'il est possible de réussir en ayant les bonnes idées. Grâce au microcrédit, nous pouvons tenter de vivre nos rêves en empruntant l'argent qu'il nous manque, et ce malgré un parcours semé d'embûches.

D'autres conseils pour gagner de l'argent, c'est ici:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.