Home @Home & Sorties Julie Taton: « devenir maman m’a changée »

Julie Taton: « devenir maman m’a changée »

Laurane Wattecamps
Maman épanouie d'un petit Côme et femme au top de sa carrière, Julie Taton aborde la rentrée avec beaucoup de sérénité. Ce vendredi, elle sera à l'antenne pour entamer la dixième saison de Secret Story. Elle s'est confiée sur sa nouvelle vie de maman star. 

Alors Julie! La dixième saison de Secret Story commence vendredi. Tu es contente de faire partie de l'aventure? 

Je suis super contente! C'est ma deuxième saison et en plus, c'est le dixième anniversaire. Il y aura plein de surprises. Je suis impatiente. L'ambiance est dynamique, bon enfant. C'est une belle aventure humaine très épanouissante. C'est un chouette exercice de faire du direct sur un grand plateau avec une grosse production comme TF1. En tout cas, j'espère qu'il y aura des candidats belges. Une saison sans Belge, ce n'est pas possible! J'ai hâte. Là, c'est parti pour 3 mois! 

3 mois, c'est un rythme très soutenu pour une jeune maman! 

Je veux voir mon bébé au maximum et faire les allers-retours, ce n'est pas facile. Ça demande beaucoup d'organisation. Je suis quelqu'un d'assez carré dans sa folie. Du coup, j'ai besoin de connaître les détails importants: l'heure et le lieu. Mon agenda est très structuré pour que je puisse voir mon bébé au maximum. Je ne veux pas qu'il souffre de mes déplacements.

Gérer la vie de maman et de star de la télé, c'est un vrai défi, non?

J'adore ça! Les deux me complètent. Mon métier est hyper important. J'ai besoin de challenges, de défis, de me mettre en difficulté pour être heureuse. Parallèlement, j'ai développé un plaisir intense pour la vie de maman.

Côme est devenu ma première préoccupation. Aujourd'hui, c'est mon petit bonhomme qui passe avant tout.

J'ai besoin de le respirer, de lui faire des bisous mais à côté de ça, j'ai aussi besoin de prendre un Thalys, d'être stressée. Ce sont les références de ma vie. J'ai la chance d'avoir un boulot qui ne me demande pas d'être derrière un bureau en permanence. C'est royal d'avoir autant de chance! 

Devenir maman, c'est une expérience! As-tu envie de partager des choses avec nos lectrices?

J'imaginais, mais je ne mesurais pas, cet amour, ce plaisir… Il n'y pas de mots sur ce qu'est de devenir maman. Je ne pensais avoir cette patience, ce don. Je savais que je voulais devenir maman mais je ne savais pas que j'en serais capable. J'avais peur d'être énervée de devoir faire les lessives, les bibis.

Devenir maman me faisait peur!

Mais finalement, c'est un vrai bonheur. Ce sont lors de ces moments qu'une complicité se crée, que des liens se forment. Je me suis découverte en découvrant mon petit bonhomme. Ça me manque ces moments du début. En tout cas, ce que je veux partager aujourd'hui c'est qu'il est important d'avoir un équilibre entre sa carrière et son enfant. Il ne faut pas s'oublier. Il ne faut pas se dire qu'il ne faut plus travailler, ne plus faire carrière. Non! Être maman n'est pas une fatalité. 

Comment tu te sens aujourd'hui?

Beaucoup plus sereine, plus détendue. Je relativise beaucoup plus par rapport au métier que j'exerce. En fait, je me sens mieux! Mon bébé m'a apporté beaucoup. 

Peut-être un petit deuxième bientôt? 

Bientôt? Non, pas tout de suite. Je repars sur deux ans de Secret Story. Ce n'est pas toujours facile. Je l'ai vécu en étant enceinte. Les chutes de tension à deux minutes de l'antenne, les longues soirées où j'avais juste envie de dormir. C'était pas du tout atroce mais j'étais vraiment crevée. Je n'ai pas envie de revivre une grossesse comme ça. S'il y a un deuxième, on va d'abord laisser grandir un peu Côme. Mais à mon avis, il y aura! J'ai tellement pris goût à ça! Et puis, il a grandi tellement vite qu'il n'a pas beaucoup porté ses vêtements de bébé. C'est du gâchis! On fera peut-être un petit frère ou une petite sœur d'ici deux ou trois ans. On verra! 

Le bonheur d'être mère:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.