Home @Home & Sorties Cette sportive affiche son bidou d’après grossesse

Cette sportive affiche son bidou d’après grossesse

stephrothstein
Si vous avez un compte Instagram, vous avez probablement des jeunes mamans dans votre fil d'actualité. Et comme dans beaucoup de cas, ces dernières ne partagent que les photos façon happily ever after. Cependant, et comme nous le démontre Stéphanie Rothstein Bruce, les syndromes post-partum existent et touchent tout le monde, même les plus sportives d'entre nous.

Un ventre d'après-grossesse, quoi de plus normal?

Même si l'on voit rarement l'envers du décor, les symptomes d'après-grossesse ne s'arrêtent pas le jour de la naissance. Bien au contraire! Peau distendue, pertes et incontinence font aussi partie du jeu. 

On ne nous les montre pas, mais les syndromes post-partum font bien partie du quotidien d'une jeune maman!

Pour conforter les femmes dans ce qui peut parfois s'apparenter à de la gêne, Stéphanie Rothstein Bruce a décidé d'exposer au grand jour ce que tout le monde tente de cacher. C'est uniquement vêtue d'une brassière et d'un petit short de footing que cette runneuse professionnelle continue d'exercer sa passion sans se soucier de ce que les autres peuvent bien en penser. 

7 semaines après l'accouchement, Stéphanie ne se laisse pas décourager par un peu trop de peau en trop et continue son entraînement sans relâche!

Et elle a bien raison. Son ventre, pourtant plein d'abdos, est couvert d'un excédent de peau dû à sa grossesse. Même 7 semaines après son accouchement, elle continue de s'entraîner sans relâche et les efforts commencent à payer.

Pourquoi cacher ce qui a donné la vie?

Ayant subi une déchirure des muscles abdominaux, cette grande sportive nous montre qu'il faut être fière de ce qui vous a permis de donner la vie. Mère de 2 magnifiques bambis, âgés de 21 et 6 mois, Stéphanie souhaite partager avec ses followeuses d'Instagram la réalité qui se cache derrière un accouchement.

Ayez des imperfections et soyez une mère imparfaite! se confie Stéphanie.

À travers cette expérience, elle souhaitait aussi prouver qu'être sportive n'est pas incompatible avec le fait d'être mère. À l'heure où certaines coureuses vérifient leur équipement avant la course, Stéphanie pompe son lait avant de partir s'échauffer. Courage et détermination, voilà qui nous inspire. Bravo Stéphanie!

"J'espère que d'autres courreuses professionnelles n'attendent pas la fin de leur carrière pour avoir des enfants. Car les deux sont compatibles!"

Plus de femmes qui nous inspirent:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.